Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le Balzac est à vendre à Saché

vendredi 28 décembre 2018 à 19:01 Par Denis Guey, France Bleu Touraine

Le Balzac, ce n'est pas une oeuvre du nom de l'écrivain le plus célèbre de Touraine, c'est le nom du bar-restaurant de Saché. Celui-ci est en vente sur le Bon Coin depuis un mois.

La devanture du Balzac encore décorée aux couleurs de Noël
La devanture du Balzac encore décorée aux couleurs de Noël © Radio France - Denis Guey

Indre-et-Loire, France

La petite annonce est parue il y a un mois sur le Bon Coin. A vendre: "bar-restaurant-tabac FDJ à Saché". Oui, c'est bien le bar-tabac-restaurant de la commune de l'écrivain Honoré de Balzac qui est à vendre. Un évènement local car cet établissement est le poumon du village de Saché. C'est aussi un carrefour touristique puisqu'une grande partie des visiteurs du musée Balzac font une pause café dans ce bar qui porte d'ailleurs le nom de la star du lieu: Le Balzac. Pourquoi le couple propriétaire a-t-il décidé de vendre? Et faut-il s'inquiéter pour l'avenir de ce commerce unique à Saché? 

Bruno et Anna Crèche sont les propriétaires du Balzac depuis 5 ans. A l'époque, ils avaient racheté l'établissement à la municipalité qui en était devenue propriétaire après le départ des précédents gérants. Ce bar-tabac était dans un état ancien. Anna et Bruno Crèche lui ont redonné un coup de jeune en effectuant d'énormes travaux. Résultat: un chiffre d'affaires qui atteint les 600 000 euros. Aujourd'hui, Le Balzac est devenu une bonne affaire mais Bruno Crèche souhaite prendre du recul et passer à autre chose.

Je pense que c'est le moment de remettre un peu de sang neuf ici. On a bien relancé l'établissement qui était resté fermé pendant 8 mois. Cà marche très bien. On a développé complètement le bar, les jeux , le tabac qui avait été arrêté.  On a une clientèle locale et on bénéficie aussi de l'effet Balzac, de l'effet Calder, puisque le musée Balzac et le sculpteur qui a vécu à Saché attirent 30 000 touristes par an  -Bruno Crèche, patron du Balzac

Le couple a déposé une annonce sur le Bon Coin pour avoir une visibilité différente d'une agence immobilière et pour entrer en contact direct avec un éventuel acheteur. La devanture rouge du Balzac est modeste mais une fois à l'intérieur, le charme opère. Le côté bistrot est bien entretenu et la salle de restaurant coquette. Anna Crèche ajoute un élément bien utile à la vente: "il y a au dessus de la salle de réception une très jolie pièce avec des poutres d'époque. Nous en avons fait un open space qui fait un super appartement pour les futurs acquéreurs"

La salle de restaurant d'une trentaine de couverts - Radio France
La salle de restaurant d'une trentaine de couverts © Radio France - Denis Guey

Cet appartement fait partie du lot bar-tabac-restaurant qui est à vendre pour un total de 198 000 euros. Le couple ne cache pas sa réussite, en 5 ans, il a fait monter son chiffre d'affaire à hauteur de 600 000 euros annuels, mais le Balzac c'est bien autre chose qu'une simple réussite économique.

J'ai connu ma femme ici et on y a arrosé la naissance de mes enfants. On a connu des tas d'émotions, le Tour de France qui est passé à Saché, je me rappelle d'une équipe de Belges qui regardait le Tour à la télé du bar. Et la Coupe du Monde 98 avec une centaine de personnes dans le bistrot et dehors -Philippe, un client fidèle

Pour Cécile Evano, adjointe au maire de Saché, il faut absolument que les repreneurs du Balzac garde l'esprit du lieu: "il ne faudrait pas que la personne qui reprend casse cette ambiance. Bruno et Anna ont créé une atmosphère conviviale et ils se sont toujours très impliqués dans la vie communale"

Le couple de propriétaire se donne 6 mois pour trouver un acheteur. Celui-ci pourra reprendre ou non les deux emplois, celui du cuisinier et de la serveuse.