Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le beurre d'Echiré veut développer ses exportations en Asie

lundi 29 octobre 2018 à 4:01 Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou

Augmenter les exportations de beurre d'Echiré de 10% d'ici deux ans. C'est l'objectif de la Coopérative laitière de la Sèvre qui s'intéresse particulièrement à l'Asie et vient de signer un nouveau contrat avec un gros client japonais.

Michel Papot, directeur général adjoint de la coopérative laitière de la Sèvre et Tomoku Umezawa, manager général de la filiale Angleterre de Kataoka
Michel Papot, directeur général adjoint de la coopérative laitière de la Sèvre et Tomoku Umezawa, manager général de la filiale Angleterre de Kataoka © Radio France - Noémie Guillotin

Échiré, France

L'export du beurre d'Echiré représente 28% du chiffre d'affaires de la coopérative laitière de la Sèvre (CLS). Un chiffre qu'elle voudrait augmenter "de 10% d'ici deux ans", indique Michel Papot, directeur général adjoint de CLS. Et une attention particulière est portée vers l'Asie qui représente actuellement 10% des exportations. "Lorsque l'on voit le pouvoir d'achat qui augmente dans ces pays-là et l'attraction qu'ils ont pour nos produits, c'est un vrai levier de développement pour nos entreprises", ajoute Michel Papot. 

La coopérative laitière de la Sèvre vient de signer un nouveau contrat avec un important client japonais : Kataoka, importateur de produits européens au Japon avec qui CLS travaille depuis 1999. "Les Japonais apprécient le goût et surtout le parfum et l'arôme qui se dégagent du beurre d'Echiré, introuvable au Japon", confie Tomoku Umezawa, responsable de la filiale Angleterre de la société japonaise venu avec une délégation de commerciaux visiter la laiterie.

Des magasins dédiés au beurre d'Echiré au Japon 

Il y a déjà deux magasins dédiés au beurre d'Echiré. Le premier a ouvert à Tokyo en 2009. Le second à Osaka en 2012. Et puis il y a quelques jours ouvrait une pâtisserie dans un grand centre commercial de la capitale nippone "pour faire découvrir le beurre d'Echiré à travers les croissants, les madeleines les financiers", explique Tomoku Umezawa. Le beurre d'Echiré est aussi présent dans des grandes surfaces mais aussi dans en 1ère classe des avions de la compagnie Japan Airlines sur la ligne Japon/Etats-Unis.

Le Japon n'est pas le seul pays que le beurre d'Echiré espère séduire. Des pâtissiers taïwanais sont venus en septembre. La semaine dernière c'est un grand distributeur de points de vente en Chine qui a fait le voyage dans les Deux-Sèvres. Et le fabricant sait quels arguments mettre en avant pour séduire les clients internationaux. Michel Papot n'a pas manqué de rappeler à ses hôtes que l'on trouve du beurre d'Echiré sur la table de l'Elysée ou encore sur celle la reine d'Angleterre.