Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le bilan de la saison touristique en Dordogne en 10 mots

samedi 29 août 2015 à 18:11 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

Plus de touristes espagnols, des sites touristiques bien fréquentés, des vacanciers très économes, voilà trois des dix points-clés à retenir de cette saison touristique en Dordogne.

gabarre dordogne
gabarre dordogne © Radio France - Benjamin Fontaine

1. Tardive

De l’avis quasi général, les touristes ont mis du temps à arriver dans le département. La saison n’a vraiment démarré qu’à partir de la dernière semaine de juillet pour se poursuivre jusqu’au 23 août . La période la plus intense s’est étalée du 2 au 15 août. Certains professionnels en profitent pour demander un zonage des vacances d’été.

2. Espagnol

Cet été est marqué par le retour des touristes espagnols . Les classes les plus aisées ont retrouvé du pouvoir d’achat et semblent avoir choisi la France pour passer leurs vacances. Même constat pour les Italiens et les Anglais . Les avis sont plus partagés concernant les Néérlandais. Si certains assurent qu’ils sont de retour après trois étés pluvieux, d’autres assurent qu’ils ont été moins présents, notamment dans les campings.

3. Français

Si les Espagnols, les Anglais ou les Néerlandais sont revenus en Dordogne, les familles françaises ont été particulièrement présentes dans le département . Les événements dramatiqus au Maghreb ou ailleurs à l’étranger ont favorisé cette présence en Périgord.

4. Econome

C’est un constat fait par tous les restaurateurs ou presque, les touristes sont de plus en plus économes, pour ne pas dire autre chose. Le ticket moyen est en baisse , les vacanciers sont nombreux à se passer de dessert ou d’apéritif et à commander des plats qu’ils se partagent. Ils préfèrent souvent le pique-nique à un bon repas périgourdin. Les restaurateurs semblent assez déçus par cette saison 2015.

5. Patrimoine

Grottes, châteaux, sites historiques ou musées, les touristes sont venus en nombre visiter les lieux remarquables du Périgord. Lascaux II et le Thot affichent 5 à 6.000 visiteurs supplémentaires par rapport à l’an passé . Il faut aussi noter que les touristes ne se sont pas contentés d’une simple visite ils ont été plus nombreux à repartir avec des souvenirs.

6. Etang

Succès confirmé pour les plans d’eau gérés par le Conseil Départemental. La canicule du mois de juillet n’y est sûrement pas pour rien. A eux quatre, les étangs du département affichent une augmentation de 70% du nombre de visiteurs sur le mois de juillet . La collectivité estime que plus de 65.000 personnes sont venus y faire trempette.

7. Confort

C’est un des apprentissages de cet été, les vacanciers sont en recherche de confort. Les hôtels haut de gamme ont réalisé une saison correcte quand les autres établissements hôteliers se plaignent d’un mauvais mois de juillet et d’un mois d’août trop concentré. Les gîtes meublés gérés par le comité du tourisme affichent eux un chiffre d’affaires en volume en hausse de 8% . Cela ne veut pas dire que les campings ont soufferts. La saison est "correcte" d’après la plupart des gérants.

8. Vert

Une fois encore, le Périgord Noir a été la zone de concentration de touristes la plus importante de l’été. Plus inquiétant, le Périgord Vert semble avoir été boudé par les vacanciers . De nombreux hôteliers, restaurateurs et gérants de gîtes ou chambres d’hôtes parlent de chiffres en baisse, de mauvais remplissage. Même chose à l’ouest du département.

9. Urbain

Périgueux, Bergerac, Sarlat, les grandes villes du département ont fait le plein cet été. Les animations n’y manquaient pas. Le tourisme urbain a connu un vif succès cette saison. A l’office de tourisme de Périgueux on signale "un mois de juillet excellent" avec un record de fréquentation (+11% par rapport à 2014). L’effet Tour de France ne serait pas à négliger.

10. Rentrée

Avancée au 1er septembre, la rentrée aurait malheureusement raccourci la pleine saison. La semaine dernière, les hôteliers et gérants de campings constataient de nombreuses cases vides dans leurs cahiers de réservation. "Tout le monde est parti le 23 août parce que les gens n’avaient pas envie de rentrer le samedi ou le dimanche juste avant la reprise," expliquait un hôtelier du Périgord Noir.