Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le blocage du périphérique de Nantes lancé pour le 17 novembre

mardi 30 octobre 2018 à 7:54 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan

Des appels aux blocages sont aussi lancés en Loire-Atlantique et en Vendée face à la hausse du prix des carburants. Ils sont fixés au 17 novembre. À Nantes, c'est le blocage du périphérique qui est prévu.

Face à la hausse du prix des carburants, des blocages sont prévus à Nantes et La-Roche-sur-Yon
Face à la hausse du prix des carburants, des blocages sont prévus à Nantes et La-Roche-sur-Yon © Maxppp -

Nantes, France

C'est une colère qui était jusque-là silencieuse. Celle des automobilistes contre la hausse du prix des carburants. Mais cette colère, elle devrait devenir visible le 17 novembre. Des blocages sont en train de s'organiser partout en France, via Facebook, notamment chez nous en Loire-Atlantique et en Vendée. 

Blocage du périphérique et des accès à l'aéroport

À Nantes, c'est carrément le blocage du périphérique qui est envisagé. C'est Adrien, un jeune chauffeur routier nantais de 20 ans, qui a crée une page il y a une semaine sur Facebook. De nombreux routiers nantais, des motards, des agriculteurs, des taxis mais aussi de simples citoyens répondent à l'appel. En tout 13.000 personnes se déclarent intéressés par cette mobilisation. Le 17 novembre, une opération escargot devrait partir de la Beaujoire, emprunter le périphérique puis bloquer deux échangeurs. Dans le même temps un second groupe, emmené par des chauffeurs privés et des taxis, a prévu de bloquer l'aéroport. 

Le gilet jaune comme signe de protestation

En Vendée aussi, la mobilisation s'organise. Un compte Facebook qui prévoit plusieurs blocages le même jour à La-Roche-sur-Yon, compte déjà 9.000 membres. 

Et pour ceux qui ne pourront se mobiliser le 17, un signe de soutien est déjà prévu. On commence déjà à le voir : le gilet jaune, placé en évidence, sur le tableau de bord.