Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le boom de l'immobilier en Creuse, du jamais vu depuis une quinzaine d'années !

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

De mémoire d'agents immobiliers, cela fait une quinzaine d'années qu'on a pas vendu autant de maisons en Creuse ! Le confinement a stimulé les ventes. Qu'ils vivent en Creuse ou qu'ils rêvent d'y habiter, les acheteurs cherchent tous des maisons avec jardin.

Cela fait une quinzaine d'années qu'il n'y a pas eu autant de ventes en Creuse
Cela fait une quinzaine d'années qu'il n'y a pas eu autant de ventes en Creuse © Radio France - Matthieu Le Meur

"Ca fait des années qu'il n'y avait pas eu autant de ventes" ! Emmanuel Marcon est le gérant des trois agences immobilières Marcon en Creuse. Et il n'a jamais autant travaillé que depuis le confinement. "Nous avons des acquéreurs qui viennent de l'extérieur, mais aussi beaucoup d'acquéreurs locaux". Et pour lui, le doute n'est pas possible. "Ce confinement les a décidé à passer à l'action. Ils ont eu peur que les prix augmentent ou que les gens qui viennent de l'extérieur fassent une razzia sur les biens à vendre. Toujours est-il qu'il se fait beaucoup de transactions actuellement sur le département".

La maison avec un jardin

Ce boom de l'immobilier en Creuse touche tout le département ou presque, avec "peut-être une petite différence sur le secteur de Guéret et d'Aubusson". Et qu'ils viennent de l'extérieur, ou qu'ils habitent déjà la Creuse, les clients cherchent tous "la maison individuelle avec un jardin". A l'agence de Guéret, la clientèle locale représente 80% des ventes. Alors qu'à Aubusson, un acheteur sur deux vient de l'extérieur du département. "Il y a des gens du nord, des gens du sud de la France, de l'est, de l'ouest. Ils viennent tous ici pour la qualité du bâti, la verdure, le calme et puis aussi les prix parce que on est un département les moins chers de France pour l'instant".

Ca fait une quinzaine d'années qu'on a pas vécu çà !

Ce regain des ventes a démarré selon Emmanuel Marcon quelques mois avant le confinement. La reprise s'amorçait et le confinement a été l'élément déclencheur. "Je pense qu'il y a pas mal de gens qui se sont dits que par sécurité ils voulaient avoir une maison à la campagne, un pied à terre, un endroit où aller en cas de problème. Et ces gens se disent aussi que peut-être en venant ici ils seront plus en sécurité qu'ailleurs du fait qu'il y ait moins de concentration de population. La dernière période où on a connu autant de transactions, c'était quand les Anglais achetaient sur le secteur. Là on sort d'une 12 aines d'années qui étaient vraiment très difficiles où ils se faisaient plus grand chose".

Deux fois plus de transactions

Emmanuel Marcon gère trois agences immobilières, sur Guéret, Aubusson et La Souterraine. "En ce moment, nous avons 110 compromis de vente en cours. Par rapport à la même période l'an dernier on va dire que c'est du simple au double". Il y a énormément de contacts, beaucoup de prospects, mais rien à voir avec ce qui s'est passé juste après le confinement. "On recevait à l'agence d'Aubusson une centaine de mails par jour et on avait entre 20 à 30 clients à rappeler. Les journées étaient pas assez longue pour s'occuper de tout le monde". Aujourd'hui, il y a moins d'emballement mais la demande est toujours forte. "Quand vous proposez des affaires qui correspondent à ce que cherchent les gens et que ces affaires sont dans les prix du marché, les acquéreurs réagissent tout de suite, ils se renseignent et ils visitent".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess