Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le boom des maisons d'assistantes maternelles dans le nord Franche-Comté

lundi 3 septembre 2018 à 19:12 Par Wassila Guittoune, France Bleu Belfort-Montbéliard

Une nouvelle MAM, maison d'assistantes maternelles vient de voir le jour à Ronchamp, en Haute-Saône, baptisée" Les P'tits Mouss". C'est la seizième à ouvrir sur le département depuis la création du concept en 2010. Ces établissements rencontrent un succès auprès des nounous.

La MAM ""Les P'tits Mouss"à Ronchamp peut accueillir jusqu'à 12 enfants
La MAM ""Les P'tits Mouss"à Ronchamp peut accueillir jusqu'à 12 enfants © Radio France - Wassilla Guittoune

Ronchamp, France

Les maisons d'assistantes maternelles rencontrent un succès fou : rien que sur le Territoire de Belfort, depuis la création de la première MAM en 2011, six autres ont ouvert depuis. 3 autres devraient voir le jour en 2019. En Haute-Saône, 16 structures ont été crées depuis que la législation permet aux assistantes maternelles de se regrouper en MAM, depuis 2010. Dans le Doubs, 18 structures sont ouvertes à la rentrée, contre seulement 8 en mars 2017. 25 projets sont actuellement en cours de réalisation.

Une structure réglementée

Les premières MAM voient le jour en 2010 : ce sont des établissements où les assistantes maternelles se regroupent dans un même local à plusieurs. Elles sont 4 maximum. Les structures sont extrêmement encadrés explique Estelle Meslin, de la structure "l'envol des Petits Moineaux" à Montbéliard : "nous avons dû fournir un dossier de 200 pages pour ouvrir notre MAM. C'est un parcours du combattant. Les PMI (Protection Maternelle Infantile) nous délivrent l'agrément". A Ronchamp, Sophie Labb vient d'ouvrir une maison d'assistante maternelle baptisée "les ptits mouss" après 9 mois de procédure : "il a fallu apporter un certain nombre de garanties, notamment par rapport à la sécurité des lieux".

Les nounous ne sont plus seules

Les MAM rencontrent un succès auprès des nounous, qui voient là l'occasion de rompre l'isolement : "Mes collègues qui travaillent à domicile sont tout le temps chez elles, sauf quand elles sortent avec les enfants. Travailler en MAM nous permet de faire une coupure entre la vie professionnelle et personnelle" estime Sophie Labb, assistante maternelle à la MAM "Les P'tits Mouss" à Ronchamp. D'autre part ajoute la jeune femme "nous travaillons avec un vrai esprit d'équipe. Si un enfant a un accident par exemple, l'une de nous peut appeler les secours, l'autre s'occuper des enfants".

Des horaires plus flexibles pour les parents

Les structures permettent d'offrir une amplitude horaire plus large aux parents : "Nous ouvrons nos portes de 5h à 22h" explique Estelle Meslin, de la MAM "l'envol des Petits Moineaux" à Montbéliard. "Il y a une vraie demande. Nous avons beaucoup de parents qui travaillent à PSA, ainsi que ceux qui travaillent à l’hôpital et qui ont donc des horaires atypiques".