Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

"Le BTP a connu une année catastrophique en Franche Comté"

vendredi 6 novembre 2015 à 10:47 Par Emilie Pou, France Bleu Belfort-Montbéliard

Alain Boissière est le président du BTP en Franche Comté. L'année a été catastrophique pour le secteur dans toute la France mais particulièrement dans le nord Franche Comté. il était l'invité des 3 questions ce vendredi matin.

Le chantier de l'hôpital médian n'a pas bénéficié aux PME locales
Le chantier de l'hôpital médian n'a pas bénéficié aux PME locales © Maxppp - Simon Daval

Belfort, France

2015 a été la pire année depuis 30 ans pour le BTP. 15 000 emplois sont menacés. Selon Alain Boissière, le président du secteur dans le nord Franche Comté le nord de la région a été très impacté par la crise. "Il y a eu encore moins d'investissements publics et privés ici, et surtout il y a eu une baisse des investissements industriels". 

'Il y a un manque de confiance général"

Quand le BTP va, tout va. L'adage est vrai dans l'autre sens. 60 000 emplois, globalement, seraient menacés selon Alain Boissière. "Il y a un manque de confiance général". quant aux commandes publiques, elles se font plus rares. "car il y a une baisse des dotations de l'Etat et puis nous avons eu des conseils municipaux fraîchement élus. Ils n'investissement pas tout de suite. L'année a été catastrophique". A propos du rapport su sénateur maire d'Audincourt qui exhorte les collectivités à privilégier les PME locales, Alain Boissière estime que c'est bien, car il y a de grosses lacunes en la matière. "mais ça ne réglera pas tout. Il faut aussi lutter contre ses entreprises qui proposent des prix anormalement bas" 

Alain Boissière, le président du BTP en Franche Comté