Économie – Social

Le BTP très accidentogène en Languedoc-Roussillon

Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon jeudi 8 septembre 2016 à 18:44

L'echaffaudage de la rue Petite la Monnaie
L'echaffaudage de la rue Petite la Monnaie © Radio France - Baptiste Guiet

Plusieurs fois par an, un accident de travail se solde au tribunal. En Languedoc-Roussillon, il y a plus d'accidents de travail que partout en France.

Encore un accident de travail devant le tribunal correctionnel de Perpignan ce jeudi. Il y a six ans, un ouvrier est tombé d'un échafaudage. Une chute de plus de sept  mètres. Il a souffert de plusieurs fractures de vertèbres, aux côtes et au bassin. Aujourd'hui, il n'est toujours pas consolidé. Il boite et marche avec une canne.

Un accident de travail de trop. C'est ce que déplore la fédération régionale du BTP.  On est malheureusement les champions de France en la matière. Le Languedoc-Roussillon est la région la plus accidentogène de l'hexagone.

Il y a d'abord un fâcheux manque d'expérience. Dans le bâtiment, ici Le turn-over est légion. Quand on commence a bien connaitre le travail,   les entreprises prennent d'autres ouvriers, qui doivent s'adapter au plus vite. Le client veut aussi du vite-fait bien-fait et au moins cher, alors l'entrepreneur fait ce qu'il peut.

On monte un échafaudage en deux temps trois mouvements. On n'attend pas les scellés sèchent avant de l'emprunter. D'ailleurs on ne sait même pas quel délai il faut respecter. Les ouvriers n'ont en général aucune formation. Nombreux ce qui viennent d'Espagne; et là bas ce n'est pas du tout la même réglementation.

Alors il y a des efforts qui sont faits depuis quelques années. La CARSAT a obligé certaines entreprises à suivre des formations. Elle a aussi financer des structures. Maintenant il faut faire progresser les choses. Enlever cette image désastreuse de la région.

Partager sur :