Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le budget de la ville de Perpignan projette 60 millions d'investissements cette année

-
Par , France Bleu Roussillon

Le premier rapport d'orientation budgétaire élaboré par la nouvelle municipalité de Perpignan a été rendu public. Malgré la crise du Covid, la Ville table sur 60 millions d'euros d'investissements en 2021 sans augmentation des impôts locaux.

L'Hôtel de Ville de Perpignan
L'Hôtel de Ville de Perpignan © Maxppp - Caroline Blumberg

Quelles seront les grandes lignes de l'orientation budgétaire de Perpignan pour cette année ? La conférence de presse prévue ce mercredi à la mairie a été annulée au dernier moment puisque Louis Aliot, cas contact au Covid-19, a été placé à l'isolement. Toutefois le rapport d'orientation budgétaire a été diffusé. Un document de 40 pages qui résume la situation financière de la ville et les choix budgétaires pour 2021.

Renforcer l'attractivité et améliorer le cadre de vie 

Parmi les grands projets urbains, l'entrée nord de la ville sera réaménagée avec la création d'un parc urbain de part et d'autre de la Têt et la création d'un grand parking extérieur de 600 places à un euro.

Au chapitre social, une maison pluridisciplinaire de santé sera créée pour répondre à la désertification médicale dans le centre ancien , censée attirer l'installation de jeunes médecins. Toujours en centre-ville, un nouveau site de restauration à destination des étudiants sera construit sur le campus Mailly pour un coût de 700.000 euros.

Sur le plan culturel, la réouverture d'une école municipale des Beaux Arts accessible à tous est annoncée dans des locaux à rénover de l'ancien évêché. 

Par ailleurs une nouvelle médiathèque sera implantée dans le quartier du Vernet, tandis que le palais des expositions devrait bénéficier de différents travaux de rénovation et que le muséum d'histoire naturelle de la rue Fontaine Neuve sera entièrement repensé. 

Le parc des sports devrait être agrandi avec notamment la création de terrains supplémentaires, d'un stade de 3.000 places et d'une salle modulaire. 

Enfin la sécurité, thème de prédilection de Louis Aliot, n'est pas oubliée avec le recrutement de 27 agents de terrain ce qui représente une augmentation de 16% des effectifs policiers cette année.

Un "coût Covid" estimé à prés de 6 millions d'euros 

Crise du Covid-19 oblige, les rentrées fiscales de Perpignan sont en nette diminution. Au total, la réduction de la cotisation foncière payée par les PME va ainsi représenter une perte de 1,6 million d'euros tandis que l’exonération des droits de terrasses dont ont bénéficié bars et restaurants l'an passé s’élève à plus de 370.000 euros.

Autre mesure de soutien coûteuse, l'instauration de la gratuité du stationnement de surface pendant les deux confinements représente à elle seule une perte de 1,3 million d'euros pour la Ville. Autant de manques à gagner qui n'ont pas pu être compensés par les différentes aides versées par le gouvernement. Quant aux économies de fonctionnement réalisées suites à la fermeture des différents équipements publics municipaux , elles ont été effacées par des billetteries réduites à peau de chagrin pour le musée Rigaud, le palais de expositions ou le stade nautique.

Au final, entre pertes de recettes et mesures de soutien à l'économie locale, le "coût Covid" représente une perte de prés de six millions d'euros pour la ville de Perpignan. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess