Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le budget des pompiers du Territoire de Belfort va augmenter dès l'an prochain

-
Par , , France Bleu Belfort-Montbéliard

Le Département du Territoire de Belfort et les communes verseront à partir de l'an prochain 200.000 euros de plus chaque année au service départemental d'incendie et de secours. Les pompiers se disent satisfaits, mais réclament toujours par ailleurs une augmentation de leur prime de risque.

Pompiers de Belfort en intervention dans le centre-ville après un accident de la route en septembre 2018 (photo d'illustration)
Pompiers de Belfort en intervention dans le centre-ville après un accident de la route en septembre 2018 (photo d'illustration) © Radio France - Émilie Pou

Belfort, France

200.000 euros de plus chaque année à partir du mois de janvier 2020. C'est ce que le Département et les communes qui financent le SDIS 90 verseront en plus chaque année au service départemental d'incendie et de secours du Territoire de Belfort. Les pompiers se disent satisfaits. Cette rallonge budgétaire leur permettra de réaliser trois recrutements et d'augmenter les revenus des soldats du feu, entre 40 et 50 euros nets en moyenne en plus par mois.

12.000 interventions en 2018

"C'est un effort important pour le petit département du Territoire de Belfort", explique Florian Bouquet président du Conseil d'administration du SDIS, et président du Conseil Départemental. "L'activité opérationnelle des pompiers est importante, en 2018 il y a eu un pic d'activités avec 12.000 interventions dans le Territoire de Belfort", rappelle-t-il. "Cette activité particulièrement soutenue est directement liée au dysfonctionnement de l'hôpital public, du service des Urgences, et aussi de la carence des ambulances privées, tout ça se répercute sur les pompiers".

Levée de la grève au niveau local

Après cette décision, les pompiers ont décidé de lever leur grève des formations lancée au niveau local il y a deux mois. En revanche, la grève nationale engagée en juin pour demander plus de moyens à l'Etat se poursuit. "Sur le national, on est dans un blocage complet, l'Etat et les collectivités locales se renvoient la balle, on n'avance pas du tout", insiste Michael Terzaghy, président du syndicat autonome des sapeurs pompiers du Territoire de Belfort.

Au niveau national, les pompiers réclament toujours une augmentation de leur prime de feu (leur prime de risque), "bloquée à 19% depuis 30 ans, malgré le risque de cancer avéré pour les sapeurs pompiers : on a un risque de cancer de plus de 20% par rapport à la population normale, lié à la toxicité des fumées", explique Michael Terzaghy.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu