Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Café du théâtre de Cherbourg placé en liquidation judiciaire

-
Par , France Bleu Cotentin

Le Café du théâtre de Cherbourg, institution du centre ville, est placé en liquidation judiciaire. L'entreprise fermera ses portes au 30 juin, en attendant un éventuel repreneur.

Le Café du théâtre paye des débuts difficiles.
Le Café du théâtre paye des débuts difficiles. © Radio France - Benoit Martin

Le Café du théâtre de Cherbourg placé en liquidation judiciaire ! Cette institution de la ville fermera ses portes au 30 juin dans l'attente d'un éventuel repreneur. 

Les locataires actuels, qui avaient racheté le fond de commerce en 2013, avant les travaux de modernisation, payent un début d'activité difficile. La directrice du café du théâtre reconnait des erreurs mais regrette qu'aucune solution n'ait été trouvée avec le propriétaire des murs, la mairie de Cherbourg, pour éviter cette liquidation.  

Quand Catherine Dargent reprend la célèbre café cherbourgeois, elle le reconnait elle même, peut être son enthousiasme l'a t-elle fait se précipiter.  Elle rachète un fond de commerce assez cher et signe un bail commercial au loyer réévalué du fait des rénovations entreprises par la mairie. 

Des dettes de loyer fatales

Le café ouvre le 1er août 2015 La directrice regrette des débuts ratés, à un moment où dit elle, "il y a moins de monde dans Cherbourg".   L'entreprise peine à dégager des bénéfices et s'endette sur ses loyers. Consciente de la situation, Catherine Dargent explique s'être rapprochée de la mairie pour trouver un autre mode de fonctionnement contractuel et se donner ainsi un peu d'air financièrement.

 Cela n'arrivera pas, le bail commercial demeure et le café devra attendre plus de 3 ans avant de commencer à gagner de l'argent. Trop tard pour s'extirper pour de bon d'une situation difficile. La directrice indique qu'un repreneur s'était manifesté avant de se retirer, échaudé par le surcoût que représentaient les dettes de loyer. 

Le tribunal de commerce de Cherbourg a acté la liquidation judiciaire de l'entreprise, qui comptait 8 salariés en plus de la gérante. Catherine Dargent confie sa tristesse. Contactée lundi soir, la mairie de Cherbourg ne souhaitait pas réagir avant d'avoir pu consulter les motifs du jugement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess