Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le Cairn, la monnaie locale de l'Isère, s'implante dans les tiroirs-caisses des commerçants

mercredi 1 novembre 2017 à 23:28 Par Tommy Cattaneo, France Bleu Isère et France Bleu

Lancé au mois d'octobre, le Cairn, la monnaie du bassin de vie grenoblois, commence doucement à trouver sa place dans les portefeuilles et dans les tiroirs-caisses des commerçants. Reste maintenant aux fournisseurs à franchir le pas pour créer un cercle économique vertueux.

Le système est simple : un Cairn est égal à un euro.
Le système est simple : un Cairn est égal à un euro. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Grenoble, France

Pour payer quand on fait ses courses, il y a les espèces, le chèque, la carte bancaire et ... les Cairn ! Cette monnaie locale a été lancée au mois d'octobre à Grenoble et dans une vingtaine d'autres communes d'Isère. Un Cairn est égal à un euro, et on s'en sert pour payer dans les commerces qui les acceptent. Il y en a 80 dans le département pour l'instant. L'association qui gère cette monnaie locale revendique 800 utilisateurs et 22 000 Cairn en circulation.

"Alors là, j'ai un billet de 20, un autre de 5, un de 2 ... Au total je dois avoir un peu plus de 50 Cairn", raconte Fodil en triant les billets "locaux". Il travaille chez Heidsieck, un caviste près de la Place aux Herbes. "J'ai déjà eu quelques clients qui m'ont payé en Cairn, et moi je peux les utiliser pour aller manger au restaurant la Tête à l'Envers."

Depuis octobre, plusieurs clients de Fodil ont déjà réglé leurs achats avec des Cairn. - Radio France
Depuis octobre, plusieurs clients de Fodil ont déjà réglé leurs achats avec des Cairn. © Radio France - Tommy Cattaneo.

L'intérêt est de faire fonctionner l'économie locale. Avec le Cairn, l'argent reste sur le territoire. "C'est totalement notre démarche, nous on fait des vêtements bio et équitables", confie Angeline, responsable du magasin Modetic à la Caserne de Bonne. "Donc quand ils sont venus nous présenter le projet il y a un an, on a dit oui tout de suite."Seule condition pour profiter de cette monnaie locale : adhérer à l'association pour un coût moyen de 10 euros. Ensuite, il suffit de trouver un magasin où changer ses euros contre des Cairn.

"Si on se sert seulement du Cairn pour un café ou une baguette de pain, ça n'a pas vraiment de sens" - Matthias Charre, un des membres du conseil d'administration de l'association Cairn.

Les débuts sont encourageants, mais le système de cette monnaie complémentaire doit encore être élargi. "Il nous faut plus d'adhérents et surtout plus de commerçants", explique Matthias Charre, un des membres du conseil d'administration de l'association Cairn.

"On doit aussi convaincre les fournisseurs de commerçants, voir comment eux pourraient utiliser le Cairn et remonter la filière. Parce que si on se sert seulement du Cairn pour un café ou une baguette de pain, ça n'a pas vraiment de sens." Le pari est ambitieux, la plupart des fournisseurs préfèrent pour l'instant être pour payer en euros.