Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Vailog à Fontaine : le calendrier de la direction dévoilé

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard
Fontaine, France

La direction de Vailog, à l'initiative de la création du centre logistique sur l'aéroparc de Fontaine, dans le Territoire de Belfort, se confie ce lundi à France Bleu Belfort Montbéliard. Elle revient sur sa volonté de créer 1000 emplois, sur sa politique sociale, et sur les raisons de son choix.

La zone de l'aéroparc de Fontaine va accueillir une nouvelle entreprise, et près de 1000 salariés
La zone de l'aéroparc de Fontaine va accueillir une nouvelle entreprise, et près de 1000 salariés © Radio France - Wassilla Guittoune

"Je ne le dis pas pour faire plaisir mais, de manière très honnête, on a trouvé ici un environnement extrêmement compétent" affirme Eric Véron, directeur général, quelques jours après l'annonce de l'implantation d'une plateforme logistique. Le groupe prévoit l'installation d'un entrepôt de 76.000 mètres carrés et de 6.000 mètres carrés de bureaux, pour un investissement de plus de 80 millions d'euros.

Dans un entretien à France Bleu Belfort Montbéliard, l'entrepreneur revient sur toutes les raisons qui ont poussé le groupe à choisir le nord Franche-Comté et précise les contours de son projet.  

Un site connu dans le secteur de la logistique

"Je connais le site de manière presque un peu personnelle" explique le directeur général de Vailog. 15 ans en arrière, alors qu'il travaillait chez ProLogis, un autre spécialiste des entrepôts, Eric Véron découvre le potentiel de la zone : "le parc de Fontaine est très bien positionné pour servir l'Est de la France le Luxembourg, l'Allemagne et la Suisse". Ça tombe bien, aujourd'hui à la tête de Vailog, le groupe souhaite "se développer dans l'Est".

"On a identifié le parc de Fontaine comme le plus à même de pouvoir accueillir les grandes structures que nous voulons développer dans l'Est. Nous sommes un groupe européen et nous croyons beaucoup dans des zones à vocation transfrontalières. On ne peut plus voir la distribution pays par pays".

Une main-d'oeuvre disponible

L'autre raison pour laquelle le nord Franche-Comté a été choisi, c'est pour la disponibilité de la main-d'oeuvre. L'entreprise "recherche des endroits où on trouve de l'emploi. Il n'est pas forcément facile de trouver de la main d'oeuvre notamment en Allemagne. Il y a énormément de tension sur le marché de l'emploi. Si on s'établit là c'est pas seulement pour promettre de la création d'embauches mais pour être sûr que l'on trouvera des personnes à embaucher", souligne Eric Véron. Les premiers recrutements ne se feront pas avant l'été 2021, avant la livraison du bâtiment.

Mystère autour du nom de l'exploitant

Interrogé sur le fait qu'aucune information n'ait été communiquée sur le nom du futur exploitant de la plateforme logistique, Eric Véron estime qu'il n'y a pas de "mystère sur l'exploitant puisqu'il n'y pas d'exploitant identifié, il y a nous : un investisseur qui se positionne pour développer une opportunité logistique. (...) On parle beaucoup d'Amazon partout je crois. Aujourd'hui ce n'est pas Amazon qui se positionne, c'est nous qui nous positionnons".

Il assure que quelque soit le nom de l'entreprise, elle sera vertueuse : "Quand vous regardez nos clients, les opérateurs susceptibles d'aller dans nos locaux : _ça ne peut être que des opérateurs responsables_. Pour prendre l'exemple d'Ikéa, Ikéa est très responsable par rapport à sa politiquer d'embauche et de gestion sociale de ses employés".

Des réponses d'ici juillet 2020

Vailog révélera l'identité de l'exploitant d'ici 10 mois et "l'obtention du permis de construire. On prendra des accords avec l'un ou l'autre quand on sera titulaire d'un permis de construire purgé de tous recours, et de l'autorisation d'exploiter, c'est à dire quand le projet sera totalement certain.  On ne prévoit pas de recours, mais techniquement c'est toujours possible. Il faut laisser la procédure aller à son terme. C'est à dire d'ici 10 mois".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu