Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le Casino de Chamonix bientôt vendu ?

lundi 28 décembre 2015 à 6:00 Par Mélanie Tournadre, France Bleu Pays de Savoie

La Société française de casinos fait savoir officiellement qu'elle compte racheter celui de Chamonix au groupe Barrière au 31 janvier prochain. Cette petite société qui compte quatre casinos, aujourd'hui en France, compte redresser cet établissement déficitaire.

La société française de casinos compte racheter celui de Chamonix.
La société française de casinos compte racheter celui de Chamonix. © Maxppp - maxppp

La Société française de casinos fait savoir  qu'elle compte racheter celui de Chamonix au groupe Barrière le 31 janvier prochain. Cette petite société qui compte quatre casinos aujourd'hui en France compte redresser cet établissement en perte de vitesse depuis plusieurs années.

Cet établissement ne correspond plus du tout à ce qu'on attend d'un casino"

"Le casino de Chambéry a perdu 450.000 euros en 2015, 850.000 en 2014, il est profondément déficitaire" explique Pascal Pessiot , le patron de la Société française de casinos. Le groupe Barrière veut donc se séparer du casino de Chamonix ainsi que ceux de Leucate et Briançon. La Société française de casinos compte bien racheter les trois établissements en janvier.

Un investissement d'un million d'euros prévu pour 2016

A Chamonix, il est possible de redresser la barre d'après Pascal Pessiot. Sa société compte investir un million d'euros dans le casino dès la première année, en installant de nouvelles machines à sous ainsi qu'une roulette électronique. La société souhaite aussi réaménager les locaux et tenter de faciliter leur accès depuis le centre ville. Le protocole d'accord avec le groupe Barrière est d'ailleurs déjà signé. Mais le rachat n'est pas acté pour autant. La commune, dans le cadre d'une délégation de service publique, doit encore valider ce rachat, "comme c'est le cas pour chaque casino en France" rappelle le maire de Chamonix, Eric Fournier. Il faut également régler les détails financiers : la mairie louerait le bâtiment 200.000 euros par an et prélèverait 8% des recettes du casino.

Le conseil municipal de Chamonix doit encore valider ce rachat à la mi-janvier

 "Le conseil municipal ne prendra sa décision qu'en janvier et il peut stopper ce rachat" explique Eric Fournier. La municipalité n'est, à priori, pas contre ce rachat mais souhaite que le cahier des charges soit respecté et elle espère que les quarante-deux emplois soient sauvegardés.

"La municipalité a le pouvoir de valider ou non ce rachat".

La mairie de Chamonix considère que le rachat est un peu rapide et qu'elle a besoin de temps et d’éléments pour pouvoir donner son accord. La réponse est donc attendue à la mi-janvier.