Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le casse tête des jours fériés pour les entreprises du Nord Franche Comté

lundi 7 mai 2018 à 11:58 Par Emilie Pou, France Bleu Belfort-Montbéliard

Avec quatre jours fériés, dont deux cette semaine de l'Ascension, le mois de mai est un véritable casse tête pour les chefs d'entreprise. Il faut s'adapter aux contraintes et demandes des salariés, des clients et des fournisseurs. La CPME Nord Franche Comté demande donc plus de souplesse.

Difficile pour les chefs d'entreprise de s'organiser avec tous les ponts du mois de mai
Difficile pour les chefs d'entreprise de s'organiser avec tous les ponts du mois de mai © Getty

Belfort, France

Encore un jour férié en ce 8 mai. C'est le deuxième du mois et ce n'est pas le dernier, il y a aussi le jeudi de l'Ascension et le lundi de Pentecôte. Quatre jours fériés, dont deux en une semaine: autant de ponts possibles et autant de contraintes dans l'organisation quotidienne des entreprises. 

Faire en sorte qu'il n'y ait pas de rupture dans l'activité

"C'est clair que c'est un vrai casse tête" explique ainsi Thierry Lehmann, le gérant de la fromagerie Lehmann basée à Vieux Charmont. "Cela fait six mois qu'on prépare cette période et j'ai demandé à tout le monde d'être présent les jours d'avant pour pouvoir faire face et qu'il n'y ait pas de rupture dans l'activité. " _On travaille avec le lait et les vaches font du lait tous les jours il faut bien en faire quelque chose_. Les transports aussi sont réduits ils peuvent pas forcément livrer. Nous on doit préparer les palettes et tout fabriquer. C'est vraiment compliqué". 

C'est décalé dans une économie mondialisée

Des exemples comme celui-ci, Louis Deroin en a tous les jours, le président de la CPME du Nord Franche Comté, le syndicat des petites et moyennes entreprises plaide pour un assouplissement autour des jours fériés. "On a pas à quelques kilomètres de là les mêmes contraintes. La suisse et l'Allemagne n'ont pas les mêmes jours fériés que nous. _C'est décalé avec la réalité du fonctionnement de notre société et dans une économie mondialisée_. Il faudrait que les salariés puisse décaler leur jour de congé quand c'est possible et quand ils le désirent". 

Louis Deroin est le président de la CPME Nord Franche Comté