Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le centre commercial Maine Street à Ruaudin ouvrira au printemps

-
Par , France Bleu Maine

Malgré la conjoncture économique compliquée due à la Covid, 80 % des surfaces commerciales de Maine Street sont déjà réservées, assure le promoteur. Les ouvertures de boutiques commenceront dès le mois de mars et s'étaleront jusqu'à l'arrivée de l'hypermarché Auchan et de sa galerie fin mai.

Le pôle commercial Maine Street, extension de Family Village au sud du Mans,  ouvrira progressivement à partir de mars
Le pôle commercial Maine Street, extension de Family Village au sud du Mans, ouvrira progressivement à partir de mars - Groupe Desjouis

Situé de l'autre côté de la route, côté Ruaudin, c'est le petit frère de Family Village, ce centre commercial à ciel ouvert inauguré en 2007 au sud du Mans. Treize ans plus tard, Maine Street (baptisé un temps Family Village 2) va enfin voir le jour avec des ouvertures progressives d'enseignes au cours du printemps : Intersport le 8 mars, Electrodépôt le 26 avril (deux enseignes qui déménagent de Family Village) et ce qui sera "un peu l'ouverture officielle le 26 mai avec Auchan et sa galerie", précise Nicolas Desjouis, président du groupe Desjouis, qui avait racheté le projet en 2016 au groupe Altaréa.

Construit depuis un peu plus d'un an sur 15 hectares autour d'un magasin Auchan avec sa galerie et d'un retail park, Maine Street dispose de 45 emplacements commerciaux, dont le remplissage avance bien assure Nicolas Desjouis : "Nous sommes à 80 % de surfaces commercialisées et remplies et nous avons quasiment 95 % de prospection en cours de finalisation."

Depuis plus d'un an, de nombreuses enseignes avaient déjà annoncé leur implantation (Maxi Zoo, Marie Blachère, Steack House, Mobalpa, Carla Mode, WAS, Clopinette, Outsiders, B & M, Body Minute, Chaussea,  Hippopotamus...). En 2020, les services de développement d'enseignes ont toutefois temporisé à cause de la crise, mais le groupe Desjouis annonce "une nouvelle vague de signatures depuis la reprise de janvier, qui va nous permettre de finaliser les pourparlers que nous avions."

Un accompagnement complet pour les porteurs de projets

Le promoteur Nicolas Desjouis, notre invité ce vendredi
Le promoteur Nicolas Desjouis, notre invité ce vendredi © Radio France - capture d'écran

Toutefois, pour sécuriser un peu plus les entrepreneurs ou les commerçants qui s'engagent dans un tel projet malgré le contexte délicat, le groupe Desjouis a mis en place un dispositif d'accompagnement "assez innovant dans le métier", se réjouit son patron. Accompagnement à la création d'entreprise, soutien légal, solutions de financements, études de marchés... "Nous mettons à disposition des moyens humains pour faciliter aux commerçants toutes les démarches, explique Nicolas Desjouis, nous sommes un vrai pivot entre une franchise, un cabinet d'expertise comptable, des juristes, etc."

De quoi séduire des personnes issues d'autres milieux professionnels qui souhaitent "changer de vie et devenir entrepreneurs". Ou bien des "commerçants du centre-ville qui sont intéressés pour ouvrir chez nous un deuxième point de vente afin d'avoir aussi une visibilité en périphérie." Pas question en revanche, promet Nicolas Desjouis, d'accepter des transferts du centre-ville au profit de la galerie commerciale.

Ecouter l'entretien avec Nicolas Desjouis

Choix de la station

À venir dansDanssecondess