Économie – Social

Le centre de loisirs de Lunery suspend son activité

Par Mathilde Choin, France Bleu Berry jeudi 11 août 2016 à 19:53

L'ancienne école de Lunery sert de locaux depuis septembre 2015 à l'association.
L'ancienne école de Lunery sert de locaux depuis septembre 2015 à l'association. - D.R.

Le centre de loisirs de Lunery dans le Cher ferme ses portes ce vendredi. Faute de financement, le centre est obligé de suspendre son activité. En plein été et alors que l'activité bat son plein.

Le centre de loisirs de Lunery dans le Cher est obligé de fermer ses portes provisoirement, faute de budget. À partir de ce vendredi soir 12 août, la centaine d'enfants, venue de dix communes, ne pourra plus être accueillie.

Pour l'année 2016, l'association - à but non lucratif - doit toucher une subvention de la mairie de 7 500 euros qui ne sera versée qu'en octobre... sauf que nous sommes en août, et il n'y a déjà plus assez de sous dans les caisses.

Tant que la structure ne trouve pas de financement durable, elle ne pourra pas rouvrir : "On travaille déjà avec un minimum de personnes mais là on ne peut plus payer personne. Les animateurs, le cuisinier et moi-même la directrice et secrétaire, explique Fabienne Lerolle, la directrice.

"Nous avons reçu une petite subvention de la Caf. Le maire de Lunery a aussi mis la main à la poche (l'an dernier 2015 NDLR). Mais voilà, c'est une petite commune, ce n'est pas un grand centre aéré géré par les communes comme il peut y en avoir dans les grandes villes", poursuit-elle.

Si le centre ferme... mais qu'est-ce que mes loulous vont faire pendant les vacances ?

Laëtitia, une mère de famille, emmène ses deux enfants de 4 ans et 6 ans et demi à Lunery. Après avoir testé plusieurs centres de loisirs, elle n'ose pas imaginer que celui-ci puisse fermer définitivement.

"J'ai découvert ce centre qui ne fait pas de discrimination au niveau des communes. Je n'habite pas à Lunery : on me prend mes enfants. Malheureusement, mon fils a des soucis de santé. Pareil : ils ne font pas de différences."

"A Lunery, les enfants sont sur place. Mon fils peut faire la sieste sur place. Il mange sur place. Il fait les activités sur place. Alors que dans d'autres centres, les enfants mangent à droite, à gauche. Je ne sais pas ce que je vais faire si le centre ferme."

Si vous souhaitez les aider, vous pouvez vous connecter sur le site de financement participatif leetchi.fr.

Les responsables de l'association ont commencé à faire les cartons. - Aucun(e)
Les responsables de l'association ont commencé à faire les cartons. - D.R.