Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

Le centre de maintenance Hop de l'aéroport de Lesquin va fermer

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Air France va supprimer 16% de ses effectifs. Le groupe a officialisé ce vendredi la suppression de 7.500 postes. Sa filiale régionale Hop! est particulièrement touchée : 1.000 emplois sur 2.400 disparaissent. Deux centres de maintenance vont fermer, notamment celui de l'aéroport de Lille-Lesquin.

57 personnes travaillent dans cet atelier d'entretien et de réparation des avions de Hop! à l'aéroport de Lille-Lesquin
57 personnes travaillent dans cet atelier d'entretien et de réparation des avions de Hop! à l'aéroport de Lille-Lesquin © Maxppp - Sebastien JARRY

Le ciel d'Air France paraît bien sombre. La compagnie aérienne a confirmé ce vendredi qu'elle allait supprimer 7.500 postes d'ici à la fin de l'année 2022. La direction assure que c'est la conséquence de la crise du secteur aérien liée à l'épidémie de coronavirus. Air France compte sur des départs non remplacés, mais n'exclut pas totalement les licenciements secs. 

C'est au sein de la filiale régionale Hop! que l'inquiétude est la plus grande : elle va perdre 40% de son effectif, 1.000 emplois sur 2.400. Deux de ses quatre centres de maintenance, où sont entretenus et réparés les avions, vont disparaître, et notamment celui de l'aéroport de Lille-Lesquin, qui emploie une cinquantaine de personnes. Pour protester contre ce plan social, les représentants du personnel de Hop! ont boycotté la réunion du CSE à Nantes.

C'est du gâchis - David Tabary, représentant du personnel

Ce vendredi après-midi, en revenant de Roissy où ils ont manifesté à l'occasion du CSE, les représentants du personnel de l'atelier de Lesquin ont annoncé la nouvelle à leurs collègues : "c'est du gâchis", soupire David Tabary, "tout notre savoir faire, notre expérience vont être perdus. Il y a eu des sacrifices, des techniciens qui se sont donnés pour la compagnie, et c'est peine perdue". Des reclassements devraient être proposés à l'aéroport de Roissy : "dans le hangar, nous avons tous une quarantaine d'années, avec des enfants, des maisons, des femmes qui travaillent,  ça va être un chamboulement".

ECOUTEZ : David Tabary, représentant du personnel au centre de maintenance Hop! de Lesquin

Restructuration du réseau court-courrier

Certaines lignes aériennes intérieures sont également menacées, notamment celles qui peuvent être effectuées en train en moins de 2h30. L'aéroport de Lesquin dit ne pas avoir d'alerte particulière à ce sujet pour le moment : six destinations sont proposées par Hop, Nantes, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Marseille et Nice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess