Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Saint-Jory-Las-Bloux : le cercueil Bernier en plein essor

lundi 15 avril 2019 à 18:17 Par Laurence Méride, France Bleu Périgord

L'entreprise périgourdine de Saint-Jory-Las-Bloux a racheté deux sites de production ces quatre derniers mois. Elle a l'intention d'embaucher une vingtaine d'employés notamment dans les Pyrénées-Atlantiques.

Les salariés du site de Saint-Jory-Las-Bloux produisent 400 cercueils par jour
Les salariés du site de Saint-Jory-Las-Bloux produisent 400 cercueils par jour © Radio France - Laurence Méride

Dordogne, France

La petite entreprise périgourdine a fait du chemin. Entre septembre 2018  et mars 2019, elle a racheté trois sociétés : deux sites de production, l'un à Navailles-Angos (Pyrénées Atlantiques) et l'autre à Saint-Martin la Sauveté (Loire), qui viennent compléter la production de la maison mère à Saint-Jory-las-Bloux en Périgord vert, ainsi qu'un site de logistique funéraire à Ris Orangis (Essonne). 

Ces rachats sont un moyen pour nous de devenir incontournable sur le marché du cercueil

Elle compte aujourd'hui 10 plateformes de stockage et de distribution dans toute la France. 

Une entreprise familiale

Olivier Bernier, sa sœur et son cousin reprennent l'entreprise familial à la mort de leurs parents en 2012. 

En rachetant ces entreprises, ils souhaitent conserver l'esprit familial de l'entreprise : "Notre volonté n'est pas de chambouler le fonctionnement des autres entreprises acquises mais en tout cas d'essayer de transposer cet esprit familial et d'avoir une proximité avec les acquisitions, qui soit proche de celle de Saint-Jory. On sait que ce ne sera pas évident puisque l'histoire de Bernier à Saint-Jory a plus de 40 ans. La plupart des salariés ici nous ont vu grandir. L'histoire ne sera probablement pas la même mais on espère bien avoir ce type de collaboration avec l'ensemble de nos collaborateurs des acquisitions." explique Olivier Bernier, codirecteur général de l'entreprise. 

Des embauches à venir

Le chiffre d'affaires de l'entreprise atteindra plus de 30 millions d'euros d'ici la fin de l'année 2019. "On se doit de pérenniser l'entreprise. Ces rachats sont un moyen pour nous de devenir incontournable sur le marché du cercueil." assure Olivier Bernier. 

En 2018, l'entreprise a produit 88 000 cercueils. 110 000 commandes sont prévues pour l'année 2019. Afin de répondre à la demande, le groupe Bernier a l'intention d'embaucher une vingtaine de personnes dans ces deux nouveaux sites de production.