Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le Chablis trinque à l’accord de libre-échange entre le Japon et l'Union européenne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Auxerre, France Bleu, France Bleu Bourgogne

Depuis le 1er février, il n’y a plus de droits de douane pour le vin européen qui entre au Japon. Les producteurs des vins de Chablis (Yonne) veulent en profiter pour conforter leur place sur ce marché.

Les japonais s'intéressent de plus en plus au vin. Hiroshi Ishida, un sommelier japonais. Photo d'illustration.
Les japonais s'intéressent de plus en plus au vin. Hiroshi Ishida, un sommelier japonais. Photo d'illustration. © Maxppp - JEAN BERNARD

Chablis, France

C'est un accord commercial entre l'Europe et le Japon qui profite aux viticulteurs chablisiens. Vendredi dernier, les droits de douane sur le vin européen exporté dans le pays du soleil levant sont passés de 15% à 0.

Mieux armé face à la concurrence

Le Japon est le troisième marché d'exportation pour le chablis (Yonne), derrière le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Cet accord de libre-échange est l'occasion pour le vin blanc icaunais de conforter sa position et de faire face à la concurrence. « Ça va permettre de limiter l’augmentation du prix des vins de Chablis suite aux petites récoltes de 2016 et 2017», explique  Françoise Roure, du Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) «cette suppression des droits de douane offrira aux restaurateurs, aux cavistes et aux consommateurs japonais un chablis à un meilleur tarif». 

Les vins de Chablis pourront aussi désormais lutter à armes égales avec la production chilienne qui bénéficie déjà de ces facilités douanières avec le Japon.

Les droits de douanes sur le vin européen exporté au Japon sont passés, depuis vendredi, de 15% à 0. Photo d'illustration - Maxppp
Les droits de douanes sur le vin européen exporté au Japon sont passés, depuis vendredi, de 15% à 0. Photo d'illustration © Maxppp - Jean-Marie Schreiber

Un marché japonais toujours prometteur

Les viticulteurs icaunais peuvent aussi espérer un développement de leur vente sur ce marché porteur. Olivier Tricon, propriétaire du Domaine de Vauroux à Chablis, exporte près de 25% de sa production au Japon. « Il y a encore une marge de progression» affirme-t-il, «aujourd’hui, il est de moins en moins rare de voir des japonais partager un verre de vin alors qu’il y a encore 25 ans, ils choisissaient du saké, un verre de shōchū ou de la bière ».

Les vins du Chablisien représentent, en volume,  autour de 27% des vins de Bourgogne toutes couleurs confondues exportés vers Japon. - Maxppp
Les vins du Chablisien représentent, en volume, autour de 27% des vins de Bourgogne toutes couleurs confondues exportés vers Japon. © Maxppp - Jeremie Fulleringer

Continuer à se développer avant Tokyo 2020

En tout cas, cette suppression des droits de Douanes, tombe à pic pour les viticulteurs chablisiens qui souhaitent conforter la position de leur produit, voire grignoter des parts de marché : « on aimerait aujourd’hui », avoue Françoise Roure "que les restaurateurs nippons s’intéressent à plusieurs références de vins de Chablis, d’autant que Tokyo va accueillir en 2020 les jeux olympiques et que ce sera donc une belle vitrine ». Une jolie ambition pour les vins du Chablisien qui représentent, en volume,  autour de 27% des vins de Bourgogne, toutes couleurs confondues,  exportés vers le pays du soleil levant.