Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le chèque énergie arrive en Dordogne

dimanche 22 avril 2018 à 20:02 Par Willy Moreau, France Bleu Périgord

Il remplace les anciens tarifs sociaux de l'énergie et concerne 28.000 foyers en Dordogne : le chèque énergie est distribuée depuis une semaine dans le département. Il permettra aux plus démunis de payer en partie leurs factures de gaz, d'électricité voire d'eau.

Voilà le genre de chèque que 28.000 foyers périgourdins vont obtenir.
Voilà le genre de chèque que 28.000 foyers périgourdins vont obtenir. -

Dordogne, France

Depuis lundi dernier, le chèque énergie est envoyé dans les boîtes aux lettres de 28.000 foyers en Dordogne. Il remplace les anciens tarifs sociaux de l'énergie destinés aux plus démunis. 

Valable pour toutes les énergies

De 48 à 227 euros, la somme versées directement par l'administration fiscale permet de régler les factures d'électricité, de gaz, de fioul, etc. Toutes les énergies sont concernés. Pour Lydie, une mère célibataire de quatre enfants à Thiviers : "J'ai obtenu un chèque de 227 euros. Avec une facture de gaz et d'électricité de 100 euros par mois environ, ça permettra de passer deux mois sans frais"

Un soulagement également pour Sandrine, une habitante de Faux dans le Bergeracois. Cette mère célibataire vit avec 814 euros par mois. "Le soir au moment de se coucher, vers 21h, nous coupons toutes les lumières pour ne pas faire tourner le compteur d'électricité", explique-t-elle. 

Cette somme est en revanche trop faible pour envisager de payer des travaux d'économie d'énergie comme le permet pourtant ce chèque désormais. Frédérique Frison-Lefebvre, la présidente de l'ADIL24, l'Association départementale d'information sur le logement en Dordogne considère que la volonté initiale n'est pas tenable : 

"Tout d'abord lorsqu'on est locataire, réaliser des rénovations est à la charge du propriétaire, c'est un premier bémol. Ensuite, financer des travaux de rénovation énergétique avec le maximum du montant, à savoir 227 euros, cela reste relatif. C'est donc peut-être un levier mais certainement pas une incitation."