Économie – Social

Le chômage a augmenté de 1,5% dans le Loiret en 2015

Par Stéphane Barbereau et Christophe Dupuy, France Bleu Orléans mercredi 27 janvier 2016 à 22:21

© Maxppp - Tardivon JC

L'éclaircie sur le front de l'emploi, ce n'est pas pour tout de suite dans le Loiret. Pôle Emploi a dévoilé ce mercredi soir les chiffres pour le mois de décembre et sur l'ensemble de l'année 2015. Résultat : le nombre de demandeurs d'emplois augmente dans les deux cas.

L'année 2015 se termine par une nouvelle hausse du chômage : +0,4% sur un mois en France. C'est à la hausse aussi dans le Loiret mais de manière moins prononcée : + 0,2%. On comptait fin décembre, 37 037 personnes sans aucune activité et à la recherche d'un emploi.

Sur l'ensemble de l'année 2015, on a compté 550 demandeurs d'emplois supplémentaires dans le Loiret. C'est en baisse, en revanche, dans le Loir et Cher: -0,2% sur un an, soit 300 chômeurs de moins depuis décembre 2014.

Loiret et Loir et Cher résistent mieux à la hausse du chômage

Dans ce tableau bien sombre du marché du travail, le Loiret s'en sort légèrement mieux qu'au plan national. Le nombre de demandeurs d'emplois augmente de 1,5% sur un an chez nous, contre 2,6% en France. Nous sommes le département qui a le mieux résisté dans la région l'an passé, juste après le Loir et Cher qui, et c'est exception, a vu son nombre de demandeurs d'emplois légèrement baissé pour atteindre le total de 15 296 personnes sans aucune activité. 

Une situation qui attire des demandeurs d'emplois, qui viennent parfois de loin, comme cet homme originaire de Poitiers et qui a décidé de s'installer à Orléans pour trouver un emploi dans le bâtiment ou comme éducateur sportif :

Je compte m'installer sur Orléans parce qu'il y a plus d'opportunités. J'ai laissé mes enfants derrière moi mais c'est un choix, j'assume

La situation est particulièrement délicate pour les séniors. Le chômage chez les plus de 50 ans a bondi de 8,7% en un an dans le Loiret. Jean-Marc, 53 ans, est inscrit pour la première fois de sa vie à Pôle Emploi :

Pour moi, c'est un peu nouveau. Je suis pas au bord du suicide mais on verra d'ici 2,3 ans, il faudra que ça reparte un peu parce qu'il n'y a pas tellement d'annonces

Pourtant des annonces non pourvues, il y en a. Mais ce n'est pas toujours facile de concilier offres d'emploi et vie personnelle. C'est le cas de Stéphane, 45 ans, qui a perdu son emploi dans le transport après avoir perdu son permis de conduire :

Il y a des propositions mais des contraintes assez difficiles ou alors c'est tout de suite assez loin du logement où on est

Ecoutez des témoignages de demandeurs d'emploi à Orléans

Mais attention, si on ajoute les personnes qui ont un temps partiel subi (soit les demandeurs d'emplois de catégorie A, B et C), la hausse sur un an est presque la même que la moyenne nationale : + 5,3% dans le Loiret, soit 60 000 personnes sans ou avec peu de travail.

Les séniors et les femmes sont les plus touchés

Dans le détail, ce sont les plus de 50 ans qui souffrent le plus de la crise, surtout les femmes (+ 9%). Seuls les jeunes ont une conjoncture plus favorable : le nombre de chômeurs de moins de 25 ans a baissé de 8,7% sur un an, surtout chez les hommes.

Si l'on regarde les bassins d'emplois : le chômage baisse à Blois (-0,2%), Vendôme (-2%) et Gien (-0,6%), la ville de l'Est du Loiret connaît l'une des plus fortes baisses de la région. Cela augmente à Orléans (+1,2%), Montargis (+2,9%) et surtout Pithiviers (+4,2%). Enfin dernier chiffre, depuis l'élection de François Hollande en mai 2012, le chômage a augmenté de 21% dans le Loiret, ce qui représente 6 500 chômeurs supplémentaires.