Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le chômage baisse pour le 3ème trimestre consécutive en Indre-et-Loire, mais de moins en moins vite

-
Par , France Bleu Touraine

En Indre-et-Loire, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a baissé de 0,4% au deuxième trimestre 2019, par rapport au trimestre précédent. Sur un an, le recul n'est que de 0,1%. Si on intègre les demandeurs d'emplois qui travaillent quelques heures, le chômage a même augmenté de 0,3%.

Sur un an, l'évolution du nombre de demandeurs d'emploi est relativement stable, en Indre-et-Loire
Sur un an, l'évolution du nombre de demandeurs d'emploi est relativement stable, en Indre-et-Loire © Maxppp - PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Indre-et-Loire, France

Le nombre de demandeurs d'emploi continue à baisser, en France, mais à un rythme plus faible : les statistiques du chômage pour le deuxième trimestre 2019 ont été présentées ce midi : sur l'ensemble de la France, la baisse est de 0,5% sur un trimestre et de 1,9% sur un an, pour les chômeurs sans activité.

Chômeurs sans activité : 3ème trimestre consécutif de baisse, mais à un rythme de plus en plus lent

En fait, le schéma est le même, en Indre-et-Loire, qu'au niveau national : Concernant les demandeurs d'emplois sans aucune activité, on reste sur 3 trimestres consécutifs de baisse du chômage, mais la baisse est de moins en moins forte : -0,8% au dernier trimestre 2018, -0,5 début 2019 et seulement  -0,4% entre avril et fin juin. Finalement, sur les douze derniers mois, la baisse n'est que 0,1% au total. On doit donc parler de stabilité, et pas de recul : Il reste 29 150 personnes sans activité inscrites à Pole Emploi : tout juste 40 de moins qu'il y a un an. 

Augmentation de 0,3% en un an, en tenant compte de toutes les catégories de demandeurs d'emploi

En revanche, si on tient compte, aussi, des demandeurs d'emploi qui travaillent quelques heures par semaine, le bilan devient  négatif puisque leur nombre a augmenté de 0,3% sur un an : Ils sont 52 870 : 150 de plus que fin juin 2018.

Choix de la station

France Bleu