Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le chômage continue de grimper dans l'Yonne

mardi 26 septembre 2017 à 18:46 Par Louis-Valentin Lopez, France Bleu Auxerre

Le taux de chômage ne baisse toujours pas dans l'Yonne : +1.6% au mois d'août dans la catégorie A, c'est à dire les demandeurs d'emploi sans aucune activité. Au mois de juillet, il avait déjà augmenté de 1.8% dans notre département.

Dans notre département, le chômage avait déjà augmenté au mois de juillet pour les demandeurs d'emploi sans activité.
Dans notre département, le chômage avait déjà augmenté au mois de juillet pour les demandeurs d'emploi sans activité. - -

Yonne, France

La plus grosse augmentation de Bourgogne Franche-Comté. En augmentant d'1.6% au mois d'août, le chômage poursuit son escalade dans notre département. Ce sont les jeunes de moins de 25 ans sans aucune activité qui en pâtissent le plus, avec une hausse de 2.9% en un mois. Au total, on compte aujourd'hui 30.000 inscrits à Pôle Emploi dans le département toute catégorie confondue. Une hausse à relativiser : sur un an, la tendance reste à la baisse dans l'Yonne (- 3.3%.)

Les jeunes femmes les plus touchées sur la durée

Dans l'Yonne, la hausse du chômage frappe de plein fouet les femmes de moins de 25 ans sans aucune activité. En trois mois, pour cette catégorie, il a augmenté de 10.5%. La hausse est aussi significative pour les 25-49 ans : +3.4% sur les juin-juillet-août. Sur ces trois mois toujours, les 50 ans ou plus sans aucune activité sont en revanche moins touchés, avec une augmentation de 0.2 %.

En France c'est aussi une hausse, mais moins prononcée : 0.6% de chômeurs de catégorie A supplémentaires en août. A la fin du mois dernier, il y avait exactement 3 540 400 chômeurs sans aucune activité en France Métropolitaine.