Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Accident du travail : le collectif "Vérité-Justice pour Jacques et Damien" interpelle les candidats à la présidentielle

dimanche 26 mars 2017 à 22:24 Par Tanguy Bocconi, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Ces deux salariés de la fonderie de Feurs sont morts dans un accident du travail en juin 2011. Depuis leurs familles s'épuisent dans une interminable procédure. Les 600 membres du collectif "Vérité-Justice pour Jacques et Damien" dénoncent la situation dans une lettre ouverte.

L'évacuation du corps d'une des deux victimes de l'explosion du 25 juin 2011 à la fonderie de Feurs
L'évacuation du corps d'une des deux victimes de l'explosion du 25 juin 2011 à la fonderie de Feurs © Maxppp - ESSERTEL Claude

Loire, France

Jacques et Damien, ce sont ces deux ouvriers de la fonderie de Feurs qui ont perdu la vie dans un accident du travail en juin 2011. Depuis leurs familles n'ont toujours pas perçu le moindre dédommagement, et après chaque condamnation, les deux entreprises concernées ont multiplié les recours divers auprès des tribunaux. Elles ont d'ailleurs fait appel de leur dernière condamnation pour "homicide involontaire" au tribunal correctionnel de Saint-Étienne en septembre dernier.

Des procédures interminables qui interdisent le travail de deuil

Une situation insupportable pour le comité de soutien des familles des victimes qui a donc écrit une lettre ouverte à chacun des candidats à l'élection présidentielle pour leur demander de se positionner sur le sujet des accidents au travail, qui tueraient chaque année 800 salariés en France ! Pour Jean-Luc Denis, beau frère d'une des deux victimes de l'explosion de la fonderie de Feurs et membre du collectif "Vérité-Justice pour Jacques et Damien", il faut de nouvelles lois pour empêcher les entreprises de retarder volontairement la procédure et l'indemnisation des familles des victimes d'accidents du travail:

"C'est une guerre d'usure: la plupart des familles finissent par renoncer" Jean Luc Denis memebre du collectif "Vérité justice pour Jacques et Damien""

800 morts dans des accidents du travail chaque année en France

Dans sa lettre ouverte aux candidats, le collectif estime que dans la plupart des cas, les proches de victimes d'accidents du travail préfèrent renoncer faute de moyens lorsque les entreprises se lancent dans une bataille judiciaire et refusent d'assumer leurs responsabilités... Dans le cas du drame de la fonderie de Feurs, cela représente six ans de procédure et 20 000 euros de frais de justice pour les familles de Jacques et Damien. Un combat inégal qu'elles n'auraient pu affronter sans l'aide du collectif Vérité et Justice.

Trois propositions pour améliorer la prise en compte des accidents au travail

Les membres du collectif de soutien aux familles de Jacques et Damien proposent aux différents candidats de se prononcer sur 3 propositions: la mise en place d'une aide financière et d'un suivi psychologique pour l'entourage des accidentés du travail, des procédures accélérées pour ce type d'affaires et des condamnations à des investissements en matière de sécurité plutôt que des amendes pour les entreprises récidivistes. Ils attendent désormais une réponse éventuelle des candidats sur ces trois propositions.Chaque année 800 personnes meurent dans un accident du travail en France.