Économie – Social

Le comice de Feurs : un événement incontournable

Par Tifany Antkowiak, France Bleu Saint-Étienne Loire mercredi 11 mars 2015 à 19:40

Feurs : un comice qu'on ne peut pas rater
Feurs : un comice qu'on ne peut pas rater © Radio France - Yves Renaud

Le 131e comice de Feurs débute ce vendredi 13 mars. Pendant quatre jours, 250 animaux seront présents pour cette foire agricole, l'une des plus importantes de Rhône-Alpes. 70 000 visiteurs sont attendus. France Bleu Saint-Étienne Loire installe son studio au comice pour 20 heures d'émission en direct.

Pourquoi le comice de Feurs reste-t-il un événement incontournable ? C'est notre question du jour sur France Bleu Saint-Étienne Loire. Vous pouvez intervenir en direct, comme chaque jour, pour témoigner au 04 77 10 00 10. Sur les 8000 habitants de Feurs, ils sont très peu à ne jamais avoir mis les pieds au comice. Chacun a une bonne raison d'y aller, et d'y revenir chaque année.

Comice 2015 TROT

Le comice de Feurs et sa foire-exposition attirent 70 000 visiteurs par an, dont 90% viennent de la Loire . Et les Ligériens sont de plus en plus proches des agriculteurs. Notamment grâce à la vente directe : un agriculteur sur trois y a recours dans le département, qui compte au total plus de 4000 exploitations. "Nous sommes les mieux placés pour parler de nos produits" , explique Michelle Thomas, éleveuse à Leigneux dans le Forez et présidente du comité des produits fermiers de la Loire. Elle et son mari ont repris l'exploitation où ils travaillent en 2008. Ils élèvent, transforment et vendent eux-mêmes leurs viandes d'agneau, de porc et de volaille. Et vivent uniquement de la vente directe : "c'est vrai qu'on a plusieurs casquettes, ce n'est pas évident" , reconnaît Michelle Thomas. Mais elle veut encourager les jeunes à se lancer malgré tout.

Comice 2015 SON (vente directe)

Michelle Thomas, présidente du comité des produits fermiers de la Loire - Radio France
Michelle Thomas, présidente du comité des produits fermiers de la Loire © Radio France - Tifany Antkowiak
L'histoire du comice

C'est dans les années 1820 que les agriculteurs de la Loire prennent l'habitude de rassembler leurs bêtes bien engraissées pendant l'hiver afin de les vendre sur les marchés. Mais à Feurs, il faudra attendre 1884 pour que tout cela soit organisé, sous la houlette d'un notable, le marquis Emmanuel de Poncins, qui est aussi à l'origine de la naissance de l'hippodrome de Feurs. Ce premier comice, qui rassemble 97 agriculteurs, est organisé 3 semaines avant Pâques , afin que la viande achetée pendant la foire soit bien maturée pour le repas pascal. À part en 1925 où le comice se déroule en octobre, cette date sera toujours maintenue. L'organisation change en revanche avec en 1905 la création de l'association du comice agricole de Feurs, qui gère toujours le concours aujourd'hui. La foire commerciale, elle, fait son apparition autour des écuries dans les années 1930 et ne cessera de se développer. Et pour faire le lien entre les deux facettes du comice, la mairie de Feurs décide dans les années 1980 de participer à l'organisation de l'événement. Un événement qui s'étale aujourd'hui sur quatre jours et plus de 24 000 mètres carrés d'espaces publics.

France Bleu Saint-Étienne Loire est en direct du comice de Feurs, au Pôle des Saveurs : vendredi 13 mars de 6h à 9h, de 11h à 12h et  de 16h à 19h. Samedi 14 mars de 10h à 12h30 et de 16h à 19h. Dimanche 15 mars, de 10h à 12h30 et de 16h à 19h. Et lundi 16 mars, de 10h à 12h30.

 

L'agriculture dans la Loire

4% seulement de la population active de la Loire travaille dans l'agriculture, mais la moitié des terres du département ont une vocation agricole. On recense 4500 exploitations et pas uniquement en rase campagne puisqu'environ 800 agriculteurs sont installés dans l'agglomération de Saint-Étienne. Ces agriculteurs ont des inquiétudes en ce moment, en raison de la mise en place de la nouvelle PAC, la politique agricole commune. Cet ensemble de mesures d'aides mis en place à l'échelle européenne doit entrer en vigueur cette année.

Comice 2015 PAC ENRO complet

Que produit-on dans les fermes ligériennes ? Essentiellement du lait et de la viande bovine. Autant dire que la vache est l'animal emblématique du département . On en dénombre plus de 100 000, dont plus de 56 000 charolaises. Mais n'oublions pas les brebis, les porcs et les chevaux, avec les hippodromes de Saint-Galmier et de Feurs. Emblématique aussi de l'agriculture ligérienne, la pomme : 180 producteurs sont installés dans le Pilat et le Jarez. Les producteurs de vin eux sont une centaine dans le département.

La charolaise a une robe claire, couleur crème, c'est d'ailleurs sa spécificité.  - Maxppp
La charolaise a une robe claire, couleur crème, c'est d'ailleurs sa spécificité. © Maxppp