Infos

Le commerce à l'essai de Nancy, bientôt ouvert

Par Isabelle Baudriller, France Bleu Sud Lorraine mercredi 19 octobre 2016 à 17:49

Christelle Lainet et Jimmy Chef portent leur projet depuis deux ans.
Christelle Lainet et Jimmy Chef portent leur projet depuis deux ans. © Radio France - Isabelle Baudriller

Le commerce à l'essai de Nancy va bientôt accueillir ses premiers occupants. Christelle Lainet et Jimmy Chef vont ouvrir le 2 novembre La Petite Recyclerie en vieille ville. Un test grandeur nature pour leur concept axé sur le développement durable.

Des objets anciens revisités, comme une passoire détournée en luminaire. Des tableaux. Des insectes. Christelle Lainet et Jimmy Chef imaginent leur futur commerce comme un cabinet de curiosités. Un lieu où il sera possible aussi de se procurer des brochettes de fruits et autres smoothies à emporter. Des gourmandises issues de l'agriculture biologique ou de circuits courts. La Petite Recyclerie - nom de leur boutique - est axée sur le développement durable. Elle ouvrira ses portes le 2 novembre Grand rue à Nancy dans le commerce à l'essai initié par la municipalité dans le cadre de son plan de redynamisation du centre-ville.

Un accompagnement pour pérenniser le projet

Que quoi s'agit-il ? La Ville propose aux porteurs de projet un local commercial de 30 m2 entièrement rénové lui appartenant. Le loyer avantageux et un suivi leur permettent de tester leur activité pendant six à dix-huit mois avant d'ouvrir définitivement leur propre commerce en centre-ville. "On ne va pas leur dire : "vous partez et d'autres vont venir". Non, on va les accompagner pour pérenniser leur projet", explique Sylvie Petiot, première adjointe au maire de Nancy, déléguée à l'économie et au commerce.

Je pense qu'ils auront une crédibilité plus importante auprès des banques"

Christelle Lainet, 43 ans, et Jimmy Chef, 39 ans, portent leur projet depuis deux ans. Sans le commerce à l'essai, ils n'auraient pas pu se lancer. Jimmy en est convaincu. "A moins de gagner au Loto, c'était exclu pour le moment. Impossible auprès des banques. C'est véritablement une chance pour nous." Et Christelle d'énumérer les avantages : "un loyer autour de 400€, un accompagnement pour la création d'un logo, de notre enseigne, pour toutes les démarches administratives, la possibilité de tester notre projet sans prendre trop de risques financiers, même si on a dû faire un petit emprunt pour le stock de la boutique".

Entre friperie pour hommes, studio photo, produits du terroir, bar à ongles, restauration de meubles anciens, la mairie de Nancy a reçu une vingtaine de candidatures pour son commerce à l'essai. Le concept intéresse la ville de Grenoble. Une délégation visitera les locaux nancéiens début décembre.

Le commerce à l'essai : un tremplin pour Christelle et Jimmy - Reportage France Bleu Lorraine

Partager sur :