Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le commissariat du Mans choisit la FPIP

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Maine

Lors des élections professionnelles, les policiers manceaux ont largement placé en tête la FPIP (Fédération professionnelle indépendante de la police), un syndicat réputé proche de l'extrême droite. Celui-ci occupe désormais la majorité des sièges (trois sur six) au sein du comité technique de proximité, qui gère le fonctionnement du commissariat au quotidien. Un résultat unique en France.

Une voiture de police - image d'illustration / Ne changez pas mes titres.
Une voiture de police - image d'illustration / Ne changez pas mes titres. © Radio France - Stéphane Milhomme

Déjà, entre 2001 et 2003, la FPIP avait été majoritaire au Mans. A l'époque, son secrétaire national s'appelait Claude Choplin. C'est désormais lui qui gère le syndicat au niveau national.Onze ans plus tard, rebelote puisque les policiers manceaux ont voté à 45 % pour cette organisation réputée proche de l'extrême droite. A la tête de la section départementale cette fois, Jean-François Duchene. Un policier très à l'écoute de ses collègues, et qui reconnaît lui même que cette élection est aussi une question de personne.

La moitié des sièges

La FPIP occupera donc trois des six sièges alloués aux policiers au sein du comité technique de proximité, qui s'occupe des conditions de travail et du fonctionnement du commissariat au quotidien. C'est un cas unique en France puisqu'au niveau national, le score de la FPIP reste faible et stable : environ 5 %. Au niveau régional, la FPIP rafle également deux sièges (15 %) dans l'instance qui suit l'avancement des Majors. Ces résultats confirment l'implantation du syndicat au Mans, qui est aujourd'hui sa place forte. Pourquoi ? Eléments de réponse :

Les policers manceaux votent pour la FPIP : les raisons de ce succès

 

Choix de la station

France Bleu