Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le concours des mini-entrepreneurs révèle les futurs innovateurs des Hauts-de-France

mercredi 16 mai 2018 à 6:05 Par Adrien Toffolet, France Bleu Nord

Les élèves du collège Val-de-Somme et leur entreprise Bien En Poche ont remporté le concours et disputeront la finale nationale à Paris à la fin du mois...

Ces entrepreneurs en herbe rivalisent d'inventivité
Ces entrepreneurs en herbe rivalisent d'inventivité © Radio France - Adrien Toffolet

Lille, France

Leur invention, c'est un porte clé en cuir qui permet de ne pas abîmer les pantalons. Un produit tout simple qui a su séduire le jury du concours organisé à Lille par l'EPA Hauts-de-France (Entreprendre Pour Apprendre). Ces jeunes picards qui ont remporté la 1ère place de la finale du concours régional des mini-entreprises. Les 16 élèves de 3ème et 4ème du collège du Val-de-Somme et leur entreprise "Bien En Poche" ont aussi été récompensés du Prix coup de cœur de l'impact social. Ils devancent près 90 mini entreprises et disputeront la finale nationale à Paris à la fin du mois.

Un immense éventail d'idées et de savoirs-faire

Des petits savons adaptés aux enfants, une application mobile pour que les personnes à mobilité réduite puissent réserver une place handicapée, des livres de cuisines accompagnés de vidéos à consulter sur Internet... Les idées sont nombreuses et les possibilités semblent infinies. 

Enora et ses camarades du lycée professionnel de Bruay-la-Buissière propose des poufs fabriqués en pneus et décorés. Et ça s'appelle : "des Pnoufs ! Ce sont des poufs à base de produits recyclés. De la mousse, du bois qu'on a récupéré au lycée, les pneus sont récupérés à la déchetterie, et le tissu vient des élèves, de leurs parents, de certains professeurs."

Des Pnoufs, en situation d'utilisation intense. - Radio France
Des Pnoufs, en situation d'utilisation intense. © Radio France - Adrien Toffolet

Une idée maline de récupération qui séduit déjà des acheteurs. "Les retours sont positifs", raconte Enora, étonnée de son propre succès, "on a eu très vite plus de 20 commandes, du coup on a été obligés d'arrêter de prendre plus de commandes car on avait plus le temps de tout finir". 

Toute sa vie scolaire, directement dans son téléphone

Autre invention, LICONECT, une application pour téléphone à destination des élèves et personnels de collèges, lycées et université. Plus besoin de carnet de liaison, il est directement dans le téléphone consultable à tout moment par les élèves, les professeurs et l'encadrement. 

Tout ce dont l'élève à besoin est dans son téléphone - Radio France
Tout ce dont l'élève à besoin est dans son téléphone © Radio France - Adrien Toffolet

Une véritable avancée pour Mohammed, de l'Ecole Professionnelle Industries Lilloises, et PDG de la mini société : "ça permet à l'élève de pouvoir réserver la cantine, consulter son emploi du temps en temps réel, de communiquer directement avec ses profs, de réaliser toutes ces petites tâches qui prennent du temps pendant la scolarité, et de décharger au niveau administratif nos conseillers d'éducation."

Peu importe le résultat du concours. Ces entrepreneurs en herbe, repartent motivés à développer d'autres projets innovants. James et ses camarades, élèves en 1ère S au lycée de Marcq-en-Baroeul, ont lancé l'entreprise Ride & Charge et comptent bien aller au bout de leur démarche. 

Ils ont conçu ensemble un dispositif avec une dynamo pour recharger son téléphone à vélo. Une grande fierté pour eux : "c'est un projet pour les cyclistes amateurs, les particuliers, mais aussi pour les professionnels comme les livreurs à vélo qui utilisent les applications de géolocalisation qui sont énergivores. Bref, c'est une solution durable, sur un moyen de transport qui se développe en ville, c'est un marché d'avenir. C'est un projet innovant, c'est quelque chose de concret, qui marche, donc pour nous c'est réussi. On ne lâchera pas."