Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Mercedes va construire ses premiers véhicules électriques sur le territoire français en Moselle

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu
Hambach, France

Mercedes investit 500 millions d'euros sur son site français situé à Hambach en Moselle. Le groupe Daimler va produire, aux côtés de ses Smart, une Mercedes électrique compacte. Une première pour la marque allemande.

Le site Smart à Hambach va accueillir ses premières Mercedes électriques
Le site Smart à Hambach va accueillir ses premières Mercedes électriques © Maxppp - Julio PELAEZ

Une première pour la marque allemande. Mercedes va construire ses premiers véhicules électriques sur le territoire français à Hambach, en Moselle. L'annonce est tombée ce vendredi. Le groupe Daimler (lien en anglais) investit 500 millions d'euros dans son site mosellan Smart, où sont déjà fabriqués des véhicules électriques, ainsi que la Smart Fortwo. 

"L'usine Smart de Hambach deviendra une partie de notre réseau de production global de voitures compactes, la principale usine étant située à Rastatt, en Allemagne", a indiqué Markus Schäfer, directeur de la production de Mercedes-Benz, dans un communiqué. Le président de la république Emmanuel Macron a remercié la marque allemande dans un tweet en anglais. 

Une bonne nouvelle pour la région

Cette nouvelle renforce la spécialisation du site dans la conception de véhicules électriques. Une satisfaction pour Roland Roth, président de la communauté d'agglomération, qui annonce une augmentation de l'activité de la Smart, mais aussi un regain de dynamisme économique.  

Roland Roth, Président de la Communauté d'Agglomération Sarreguemines Confluences

Pour la direction de Smart, le travail est assuré en Moselle pour une vingtaine d'années. Actuellement l'entreprise emploie 800 personnes, mais cette nouvelle visibilité pourrait entraîner une augmentation des emplois. Le syndicat CGT, de son côté, est rassuré. Les salariés avaient accepté en 2016 de signer un accord pour une augmentation du temps de travail de 35 à 39h. Les 500 millions d'euros investis permettront de construire des bâtiments plus récents, mais aussi d'adapter les infrastructures du site. Selon Mercedes, les travaux vont débuter très prochainement. 

Il faudra tout de même attendre 2022 avant la sortie des modèles électriques de la marque.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu