Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Le coronavirus a déjà fait baisser le chiffre d'affaire de la moité des entreprises périgourdines

-
Par , France Bleu Périgord

La Chambre de commerce et d'industrie a sondé les patrons périgourdins ; 92% sont inquiets des conséquences de l'épidémie de coronavirus pour leur activité, et 50% ont déjà constaté une baisse de leur chiffre d'affaire

Le questionnaire a été envoyé à 9.000 chefs d'entreprises
Le questionnaire a été envoyé à 9.000 chefs d'entreprises © Radio France - Harry Sagot

La Chambre de commerce et d'industrie ne s'attendait pas à une telle réaction des 9.000 patrons périgourdins qu'elle interroge régulièrement sur la conjoncture : 750 ont répondu immédiatement au questionnaire envoyé le lundi 9 mars sur les conséquences de l'épidémie de coronavirus sur leur activité. 73%, soit près des trois quarts (73%) constatent déjà un recul de leur chiffre d'affaire, et la baisse déclarée est de 26% en moyenne. Les chefs d'entreprises qui ont répondu se déclarent à 42% "très inquiets", et à 50% "moyennement inquiets".

j'ai peur que ce coronavirus tue encore  plus de PME que de personnes humaines" - Christophe Fauvel, président de la CCI

Pour Christophe Fauvel les difficultés d'approvisionnement à l'étranger seront vite un fléau pour les entreprises

Pour le président de la Chambre de commerce et d'industrie, il ne s'agit pas seulement d'inquiétude et d'appréhension. Certaines entreprises ont de réelles difficultés d'approvisionnement en matériels électroniques et informatiques : elles doivent se fournir en Europe parce que le stock mondial est difficile à atteindre. 60% des entreprises importatrices déclarent des difficultés d'approvisionnement, et 41% envisagent de chercher de nouveaux fournisseurs. 

Le tourisme est le premier secteur impacté

Les cuisinistes, par exemple, peinent à importer des meubles italiens, mais c'est le secteur des voyages et du tourisme qui est le plus touché : hôtels, cafés, restaurants, voyagistes, autocaristes. 83% des commerçants de détail déclarent également une baisse de leur chiffre d'affaire, . Seuls les rayons épicerie des grandes surfacent ont bénéficié des achats de stockage de certains consommateurs inquiets, mais c'est peu de chose comparé à l'impact global.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu