Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le coronavirus provoque un repli de l'emploi privé dans l'Yonne, selon l'Insee

-
Par , France Bleu Auxerre

Les premiers effets de la crise sanitaire causée par le coronavirus se font ressentir sur l'emploi, notamment privé, en Bourgogne-Franche-Comté, selon l'Insee. Dans l'Yonne, ce recul est estimé à 2,3 % sur les quatre premiers mois de l'année 2020.

La région Bourgogne-Franche-Comté a perdu 22 600 emplois au premier trimestre 2020, un recul de 2,3 % par rapport au quatre derniers mois de l'année dernière.
La région Bourgogne-Franche-Comté a perdu 22 600 emplois au premier trimestre 2020, un recul de 2,3 % par rapport au quatre derniers mois de l'année dernière. © Maxppp - Sébastien JARRY

C'est tout sauf une surprise : la situation économique de la région Bourgogne-Franche-Comté s'est détériorée au premier trimestre de l'année 2020, selon l'Institut national des statistiques et études économiques (Insee). En cause : la crise sanitaire causée par la pandémie de la Covid-19.

Dans toute la grande région, ce sont 22 600 emplois de perdus du 1er janvier au 31 mars, soit un repli de 2,3 %. C'est surtout l'emploi privé qui provoque ce net recul : il est en baisse de 3 % par rapport au dernier trimestre de 2019. L'Yonne n'est pas épargnée non plus dans cette récession économique mais reste dans la moyenne régionale avec un recul des emplois de 2,3 % également sur le premier trimestre 2020.

L'intérim, première victime du confinement

Parmi les secteurs de l'emploi les plus touchés au premier trimestre 2020, on trouve l'intérim. Elle perd 40,6 % de ses emplois sur le premier trimestre de 2020, soit près de 16 000 emplois. C'est d'ailleurs le secteur le plus touché de l'emploi salarié en Bourgogne-Franche-Comté. Dans l'Yonne, les emplois intérimaires reculent de 32,7  %. L'Insee explique ce phénomène avec « l'effet de l'interruption des contrats par les entreprises clientes des sociétés d'intérim au lendemain des annonces de confinement ».

Autre secteur touché, sans surprise également, l'hébergement-restauration et l'agriculture avec des baisses respectives de leurs emplois de 3,7 % et 2,2 %. 

L'agriculture, l'agroalimentaire et les services aux entreprises sont les seules filières économiques à avoir limité la casse. C'est + 0,2 % de ses effectifs pour l'industrie agro-alimentaire sur le premier trimestre 2020. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess