Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Le coronavirus provoque un repli de l'emploi privé dans l'Yonne, selon l'Insee

Par

Les premiers effets de la crise sanitaire causée par le coronavirus se font ressentir sur l'emploi, notamment privé, en Bourgogne-Franche-Comté, selon l'Insee. Dans l'Yonne, ce recul est estimé à 2,3 % sur les quatre premiers mois de l'année 2020.

La région Bourgogne-Franche-Comté a perdu 22 600 emplois au premier trimestre 2020, un recul de 2,3 % par rapport au quatre derniers mois de l'année dernière. La région Bourgogne-Franche-Comté a perdu 22 600 emplois au premier trimestre 2020, un recul de 2,3 % par rapport au quatre derniers mois de l'année dernière.
La région Bourgogne-Franche-Comté a perdu 22 600 emplois au premier trimestre 2020, un recul de 2,3 % par rapport au quatre derniers mois de l'année dernière. © Maxppp - Sébastien JARRY

C'est tout sauf une surprise : la situation économique de la région Bourgogne-Franche-Comté s'est détériorée au premier trimestre de l'année 2020, selon l'Institut national des statistiques et études économiques (Insee). En cause : la crise sanitaire causée par la pandémie de la Covid-19.

Publicité
Logo France Bleu

Dans toute la grande région, ce sont 22 600 emplois de perdus du 1er janvier au 31 mars, soit un repli de 2,3 %. C'est surtout l'emploi privé qui provoque ce net recul : il est en baisse de 3 % par rapport au dernier trimestre de 2019. L'Yonne n'est pas épargnée non plus dans cette récession économique mais reste dans la moyenne régionale avec un recul des emplois de 2,3 % également sur le premier trimestre 2020.

L'intérim, première victime du confinement

Parmi les secteurs de l'emploi les plus touchés au premier trimestre 2020, on trouve l'intérim. Elle perd 40,6 % de ses emplois sur le premier trimestre de 2020, soit près de 16 000 emplois. C'est d'ailleurs le secteur le plus touché de l'emploi salarié en Bourgogne-Franche-Comté. Dans l'Yonne, les emplois intérimaires reculent de 32,7  %. L'Insee explique ce phénomène avec « l'effet de l'interruption des contrats par les entreprises clientes des sociétés d'intérim au lendemain des annonces de confinement ».

Autre secteur touché, sans surprise également, l'hébergement-restauration et l'agriculture avec des baisses respectives de leurs emplois de 3,7 % et 2,2 %. 

L'agriculture, l'agroalimentaire et les services aux entreprises sont les seules filières économiques à avoir limité la casse. C'est + 0,2 % de ses effectifs pour l'industrie agro-alimentaire sur le premier trimestre 2020. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu