Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Paris 2024

Le coup de colère des hôteliers après le partenariat Airbnb : ils décident de boycotter les réunions du COJO

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le partenariat signé entre le Comité International Olympique et la plateforme Airbnb ne passe décidément pas. Les hôteliers de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie décident de ne plus participer aux réunions du comité d'organisation des JO 2024 dans l'attente de "clarification".

Anneaux Olympiques
Anneaux Olympiques © Maxppp - Nicolas Kovarik

Île-de-France, France

C'est un coup de gueule des hôteliers, principalement franciliens,  qui ne digèrent pas le partenariat noué par le Comité international olympique (CIO) avec la plateforme Airbnb pour les JO 2024 à Paris et ceux de 2028 à Los Angeles. Réunis en congrès à Biarritz, les hôteliers de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) ont voulu taper du poing sur la table. Ils ont décidé de ne plus participer aux réunions à venir du COJO, le comité d'organisation des Jeux Olympiques 2024 dans l'attente d'une "clarification". 

Lundi , Tony Estanguet, président du Comité d'organisation des Jeux olympiques (CoJo) Paris-2024, avait déclaré vouloir s'appuyer sur les infrastructures hôtelières incroyables de la capitale", voulant rassurer le secteur après l'arrivée d'Airbnb. Il avait indiqué que "618 hôtels faisaient partie de l'inventaire" pour accueillir sportifs et spectateurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu