Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le Crotoy : la mobilisation des opposants du parc éolien ne faiblit pas

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

L'association Sauvegarde des Côtes d'Opale Picarde et d'Albâtre proteste toujours contre le futur parc éolien offshore entre Dieppe et le Tréport. Elle était au Crotoy ce week-end pour communiquer avec le public sur les dangers potentiels de ce projet.

Plus de 400 pétitions ont été signées ce week-end au Crotoy à l'occasion de la mobilisation contre le futur parc éolien Dieppe-Le Tréport
Plus de 400 pétitions ont été signées ce week-end au Crotoy à l'occasion de la mobilisation contre le futur parc éolien Dieppe-Le Tréport © Radio France - Alexandre Lepère

Le Crotoy, France

Les opposants éoliens continuent de faire entendre leur voix. Une nouvelle mobilisation s'est déroulée ce week-end au Crotoy, à l'initiative de l'association Sauvegarde des Côtes d'Opale Picarde et d'Albâtre (SCOPA). Le but ? Protester contre l'implantation du futur parc éolien offshore entre Dieppe et le Tréport, composé de 62 mâts, livré d'ici 2023.  

Les passants se sont relayés devant les feuilles de pétitions, réclamant l'arrêt du projet - Radio France
Les passants se sont relayés devant les feuilles de pétitions, réclamant l'arrêt du projet © Radio France - Alexandre Lepère

Au programme des deux jours, distribution de tracts, discussions avec les passants et signature de pétitions. Pour être plus visible, l'association a tenu un stand sur le quai Courbet, juste en face de la baie de Somme. Un stand qui a fait le plein avec de nombreux passants, venus à l'occasion des fêtes de la mer, et qui en ont aussi profité pour échanger sur les perspectives du projet. Au total, plus de 400 pétitions d'opposition ont été signées. 

Un soutien en particulier pour les pêcheurs

Dans les rangs, des habitants de la région et même des touristes, en vacances sur la côte picarde. Tous sont sensibilisés à l'évolution de la situation. Comme Sylviane, en vacances au Crotoy, originaire de Moselle, et qui a signé pour défendre "l'avenir des pêcheurs". Car l'un des nœuds du problème reste bien le futur de la pêche, soumis à une potentielle disparition des poissons, jusque là nombreux dans les eaux de la baie de somme. Une disparition qui serait "catastrophique" pour l'échelle locale, 10 000 emplois proches ou assimilés sont concernés.

On va vendre nos bateaux. La profession va disparaître !" - Morgan Quesnel, le propriétaire d'un bateau de pêche au Crotoy

Pour faire face, plusieurs recours ont déjà été déposés. Mais la perspective d'aboutir reste faible. D'autant le dossier de construction du parc éolien a été validé par l'Etat en mars dernier, une décision confirmée par la Préfecture de la Somme dans la foulée. Et si la mobilisation de ce week-end a donc été suivie à l'échelle locale, on est encore loin du compte au niveau national avec 1 730 signataires seulement sur le site internet de la SCOPA, l'association de Sauvegarde des Côtes d'Opale Picarde et d'Albâtre. En attendant, si la situation n'évolue pas, ce sont bien 62 éoliennes qui seront installées à 15 kilomètres et demi de la côte d'ici 2023.

Le stand et quelques slogans de l'association ce dimanche au Crotoy - Radio France
Le stand et quelques slogans de l'association ce dimanche au Crotoy © Radio France - Alexandre Lepère