Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le Dauphiné Libéré censuré en Inde… pour pornographie

mardi 4 août 2015 à 16:54 Par Faustine Mauerhan, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Isère et France Bleu Pays de Savoie

Depuis début août, la version internet du journal de presse quotidienne régional fait partie d’une liste de plus de 850 sites désormais inaccessibles aux internautes indiens. Le gouvernement explique lutter contre la pornographie sur internet.

Le Dauphiné Libéré est censuré en Inde sur demande du gouvernement.
Le Dauphiné Libéré est censuré en Inde sur demande du gouvernement. © Radio France - Faustine Mauerhan

Le Dauphiné Libéré et surtout ledauphine.com nouveau site porno ? Soit le gouvernement indien a fait une erreur, soit il est vraiment, très (très) prude. Toujours est-il qu’en ce début du mois d’août, les indiens ne peuvent pas accéder au site du journal de presse quotidienne régionale. C’est le journal Le Monde qui le révèle ce mardi 04 août, l’adresse internet du Dauphiné Libéré a été bloquée , interdite par les autorités indiennes qui jugent le site trop pornographique.

 

Le gouvernement en guerre contre la pornographie

Au total le ministère indien des télécommunications a demandé aux fournisseurs d’accès à internet de bloquer 857 sites pornographiques, jugés « répréhensibles  ». Le gouvernement du nationaliste hindou Narendra Modi veut en fait lancer une grande offensive contre la pornographie en ligne, pratique déshonorante à laquelle pourtant de très nombreux indiens succombent puisque une des géants du genre, Pronhub, estime que l’Inde est sa quatrième source de trafic.

 

Une erreur ?

D’où le tollé général que cet assaut du gouvernement a provoqué. Sur les réseaux sociaux notamment, les indiens se révoltent. Ils n’acceptent pas les pages blanches vers lesquelles ils sont redirigés. Mais alors pourquoi le Dauphiné Libéré ? Sûrement une erreur car déjà en 2012 l’Inde avait bloqué par mégarde des sites d’information. Pour le journal régional la question ne se pose pas visiblement. La direction du Dauphiné Libéré ne souhaite pas commenter cette censure troublante.