Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le Mans: gare au démarchage à domicile de fruits et légumes

-
Par , France Bleu Maine

Lundi soir, dans le quartier Prémartine, de faux vendeurs de fruits et légumes ont sonnés aux portes des Manceaux. Des cagettes d'oignons ou encore de carottes à prix présentés comme réduits, la bonne affaire laisse parfois place à l'escroquerie.

Des pommes de terre conditionnées en filets (photo d'illustration)
Des pommes de terre conditionnées en filets (photo d'illustration) © Radio France - Stéphanie Berlu

Le Mans, France

Le démarchage à domicile de fruits et légumes se caractérise parfois par des techniques de vente insistantes, incitant à l'achat de plusieurs dizaines de kilos de marchandises, avec au final une note salée de plusieurs centaines d'euros. Une fois la vente faite, certains acheteurs au Mans se sont rendu compte que sur la facture le numéro de téléphone de l'entreprise était injoignable et que le numéro SIRET n'existait pas. La preuve d'une arnaque.

Une entreprise inexistante 

Pour une habitante de la rue Tristan Bernard, dans le quartier Prémartine, ce n'est pas la première fois qu'elle voit ce type de démarchage à domicile dans son quartier et elle en a même fait les frais. "Chaque année, on voit apparaître un camion, avec au minimum deux personnes, qui va de maison en maison. Les commerciaux prétendent que les produits sont locaux, voire même bio et on croirait vraiment qu'ils sont issus du milieu agricole donc on leur faire confiance".

L'année dernière, cette habitante a acheté plusieurs dizaines de kilos de pommes de terre. En vérifiant ensuite le numéro SIRET de l'entreprise sur internet, elle a trouvé un site internet qui répertoriait des arnaques semblables dans la région. 

Je me suis rendu compte que c'était une arnaque

Pour un autre habitant du quartier, ce type de pratique est assez fréquent dans le quartier: "ils passent au moins deux fois par an dans la rue".

Savoir identifier l'arnaque et agir 

Pour l'association UFC que choisir de la Sarthe, c'est une arnaque extrêmement fréquente. "Souvent le vendeur ne fournit qu'une facture, sans contrat, ce qui rend la vente nulle donc avec remboursement possible envers l'acheteur", explique le juriste de l'association.  Le seul problème ? L'entreprise est fictive donc aucun remboursement n'est possible. Le seul recours possible est alors de porter plainte pour escroquerie ou abus de faiblesse.  

En cas de paiement par chèque, le consommateur peut également faire opposition.  Mais pour le démarchage à domicile, l'UFC que choisir conseille surtout de ne pas acheter tout de suite. Car le droit de la consommation permet un délai de rétractation pour les acheteurs d'au moins 7 jours, ce qui permet de protéger le consommateur d'un potentiel achat sous l'influence du vendeur.                             

Mais face à ce type d'escroquerie, dans la plupart des cas, les consommateurs ne font rien, souvent par honte explique l'association de défense des consommateurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu