Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le député Guillaume Garot, à l'origine d'une loi contre le gaspillage alimentaire, salue une décision du gouvernement

-
Par , France Bleu Mayenne

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé ce mardi que la destruction des invendus non alimentaires serait interdite d'ici deux à quatre ans en France. Une décision saluée par le député socialiste de la Mayenne, Guillaume Garot.

Le député de la 1ère circonscription de la Mayenne, Guillaume Garot.
Le député de la 1ère circonscription de la Mayenne, Guillaume Garot. © Radio France - G.M

Département Mayenne, France

Vêtements, produits de beauté et d'hygiène, électroménager. De nombreux distributeurs et grandes marques détruisent les produits invendus plutôt que de les stocker. Le Premier ministre Édouard Philippe veut interdire cette pratique en France d'ici deux à quatre ans, a-t-il annoncé ce mardi. Aujourd'hui, plus de 650 millions d'euros de produits non alimentaires neufs et invendus sont jetés ou détruits chaque année, selon Matignon. Cette mesure, présentée comme une "première mondiale" par le chef du gouvernement, vise à imposer de donner ces produits à des associations ou de les recycler.

Cette initiative gouvernementale a été saluée, sur twitter par le député socialiste de la Mayenne Guillaume Garot, à l'origine en 2016 d'une loi contre le gaspillage alimentaire.