Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le directeur de l'usine Synutra de Carhaix a démissionné

vendredi 7 septembre 2018 à 7:56 Par Frédérick Colas et Joan Bizien, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Dans un contexte de forte dette et de réduction des livraisons de lait, le directeur de l'usine de lait en poudre franco-chinoise Synutra à Carhaix a démissionné de son poste. Les salariés ont été informé hier par mail du départ de Pascal Delanoy.

L'entrée de l'entreprise Synutra à Carhaix.
L'entrée de l'entreprise Synutra à Carhaix. © Radio France - France Bleu Breizh Izel

Carhaix-Plouguer, France

C'est un énième soubresaut pour cette usine ultra-moderne ouverte en 2016 à Carhaix. L'entreprise franco-chinoise Synutra a connu dans ses premiers mois de nombreux départs parmi ses salariés qui dénonçaient un management avec trop de pression. Puis en février dernier, c'est le directeur général qui était mis a pied. Et maintenant le directeur d'usine "a souhaité donner une nouvelle orientation professionnelle a sa carrière" pour citer le mail envoyé ce jeudi. 

Cette démission arrive alors que Synutra accuse une forte dette contractée auprès de Sodiaal, la coopérative qui lui fournit le lait. 38 millions d'euros fin 2017 selon une source syndicale agricole. Sodiaal qui la semaine dernière a confirmé entrer en négociation pour la reprise d'une partie du site. Mais selon la Confédération paysanne qui a rencontré les dirigeants français du groupe chinois, ces derniers souhaiteraient rester à Carhaix. Le site centre-breton pourrait ainsi partager sa production : 40.000 tonnes de poudre pour Sodiaal et ses marques Régilait et Nutribio et 40.000 tonnes pour la Chine.