Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le dossier Orezza ( de nouveau ) au point mort ?

-
Par , France Bleu RCFM

Les discussions entre l'exploitant et la collectivité de corse seraient interrompues. Marie-Laurence Mora et l'Exécutif Territorial n'ont pas trouvé d'accord sur les conditions de renouvellement de la concession. 4 ans de plus, mais à quel prix ? c'est la question ...

Va-t-on vers la fin des Eaux d'Orezza ?
Va-t-on vers la fin des Eaux d'Orezza ? © Radio France - Didier Arnoux

Alors que les personnels ont décidé de reprendre sans joie le travail sur le site de Rappagio, le bras de fer semble avoir repris entre Marie-Laurence Mora et la Collectivité de Corse.  La concession d'exploitation accordée à la Sneemo ( Société Nouvelle d'Exploitation des Eaux Minérales d'Orezza )  expire le 23 février prochain.  Une date a retenir puisqu'elle pourrait-être celle de la fermeture de l'entreprise si aucun accord n'était trouvé entre Marie-Laurence Moracchini, l'exploitante, et la Collectivité de Corse propriétaire de la Source.  Pour l'instant on semble loin d'un accord entre les parties, les discussions seraient stoppées. Le point d’achoppement porterait sur la cession de parcelles de terre à proximité du site. 

" La situation semblait se décanter ce week-end "

Le week-end dernier, une réunion entre les différents protagonistes semblait positive. La question du foncier ( des parcelles appartiennent en nom propre à la famille Mora ) comme l'avenir de l'outil de production semblaient réglées. La collectivité attendait des précisions en début de semaine de l'exploitant de la source pour présenter l'accord  à l'Assemblée de Corse. En vain. 

La collectivité était prête à renouveler la concession pour 4 ans et signer un chèque de 3 M€ pour récupérer le lot machine + terrain. La famille Mora semblait même d'accord ( même si elle en espérait le double ), sauf que , depuis la réunion, silence radio. Pas de précisions,  plus personne ne répond au téléphone. 

La partie de poker reprend donc sous les yeux des personnels qui ont décidé de reprendre le travail, sans conviction et sans trop de choix non plus.  

Orezza, ce sont 32 salariés et 9,3 M€ de chiffres d'affaires avec un capital social de 600.000 €. C'est la vitrine industriel de l’île, une vitrine que la Collectivité aimerait bien voir investie d'avantage dans le développement de l’intérieur. C'est aussi l'un des points majeurs de l'accord posé sur la table et qui est donc à signer avant le 23 février.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess