Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le festival creusois Rock et Moto lance un appel aux dons après une 22e édition en demi-teinte

-
Par , France Bleu Creuse

Le festival Rock et Moto d'Evaux les Bains, bien connu des Creusois, cherche à réunir 5000 euros après une 22e édition en demi-teinte. Le festival gratuit a souffert de la compétition de plusieurs autres manifestations et ne rentre pas dans ses frais. Son président lance une cagnotte en ligne.

5000 euros à trouver sur la route du festival creusois Rock et Moto ...
5000 euros à trouver sur la route du festival creusois Rock et Moto ... © Radio France - Capture d'écran - Festival Rock et Moto

Évaux-les-Bains, France

Spectacles rock'n'roll, démonstrations de motard et feu d'artifice pour clôturer la journée : comme chaque année, le festival Rock et moto d'Evaux-les-bains (Creuse) s'en est donné à cœur joie début juillet. Sauf que cette année, la 22e édition laisse un grand trou de 5000 euros dans le budget du festival. En cause, la baisse de la fréquentation et des recettes sur place. Son président appelle à la générosité des Creusois. 

"La dernière édition était de très grande qualité, assure Bernard Morand. Mais pas du point de vue de la fréquentation". Le président de Rock et Moto doit bien le reconnaître : entre 3 000 et 4 000 festivaliers en moins, c'est important. La concurrence d'autres manifestations organisées ce weekend-là n'a rien arrangé : "Il y avait de grosses affiches à Montluçon, qu'on n'avait jamais vu. Et puis Trust aux Nuits d'été de Guéret. Les Creusois ne sont pas venus chez nous."

Autre problème : les festivaliers consomment moins sur place, alors que c'est la seule source de bénéfices pour Rock et Moto. "On tient à rester gratuit, mais c'est le nerf de la guerre", soupire Bernard Morand. Le festival emploie une cinquantaine de bénévoles, "tous plein d'énergie ! On est prêts à tenir encore longtemps, pour 25 ou 30 ans. Mais je suis inquiet."

C'est la deuxième fois que le festival se retrouve avec un trou dans le budget après une édition, "mais il y a trente ans, les gens donnaient. Aujourd'hui, c'est plus compliqué. On espère être entendus !" lance Bernard Morand.

Vous pouvez retrouver la collecte sur ce lien

Choix de la station

France Bleu