Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le fioul 30 % plus cher que l'an dernier

lundi 24 septembre 2018 à 20:38 Par Olivier Estran, France Bleu Creuse et France Bleu

Quasiment un euro le litre. La facture de fioul va piquer cette année. Le prix est en moyenne 30 % plus cher, soit 250 à 300 euros de plus pour mille litres de carburant.

Livraison à Chamborand, toutes les entreprises interrogées affichent un prix entre 90 centimes et un euro le litre.
Livraison à Chamborand, toutes les entreprises interrogées affichent un prix entre 90 centimes et un euro le litre. © Radio France - Olivier Estran

Creuse, France

On ne sait pas encore si l'hiver va être froid, mais il risque d'être cher.  Le prix du fioul domestique n'arrête pas de grimper depuis cet été. Ce n'est pas une lubie des revendeurs, mais le résultat de la spéculation mondiale qui touche tous les carburants.

Alors que le mercure commence sérieusement à descendre, les prix atteignent déjà des records pour ce mode de chauffage jusque là réputé économique : entre 90 centimes et un euro le litre selon les différentes entreprises creusoises interrogées.

"Du coup, les gens font rentrer des petites quantités, explique Pascal Dallier, commercial et livreur pour la société Gedimat-Trullen à Grand-Bourg.  Quelques centaine de litres pour compléter des cuves. Beaucoup misent sur une baisse éventuelle avant la fin de l'année, mais ce n'est pas garanti ! "

"Moi je fais rentrer 3 mille litres pour l'hiver, explique Armand son client, _j'ai de la chance d'avoir une retraite correcte, mais là la facture va grimper: j'ai payé 2 mille 300 euros l'an dernier, ça va être 2 mille 900 cette année_."

Pascal Daillier remplit une cuve à ras-bord, mais la plupart des clients se contentent d'un petit complément en espérant une baisse des prix. - Radio France
Pascal Daillier remplit une cuve à ras-bord, mais la plupart des clients se contentent d'un petit complément en espérant une baisse des prix. © Radio France - Olivier Estran

"Vous avez 500 litres de rab ? " 

En voyant le camion de livraison, un voisin traverse la rue: "Vous avez 500 litres de rab dans votre citerne ? demande Raymond, je vais compléter ma cuve dès maintenant. "

Raymond ne croit pas à une baisse des cours , et il préfère  faire son stock avant l'arrivée des grands froids.  Le retour a un prix "normal" (75 cts le litre l'an dernier) n'est en effet pas certain. En revanche , on est sûrs que le fioul va encore augmenter le 1er janvier 2019 avec une taxe plus lourde, soit 30 euros de plus pour mille litres.

Le fioul encore économique ?

Ce mode de chauffage réputé jusqu'alors peu coûteux perd petit à petit du terrain.  "On a une clientèle fidèle , explique la société Picoty basée a La Souterraine, mais on ne voit pas de chauffage au fioul dans les nouvelles maisons ou bâtiments publics. C'est un marché qui se réduit tout doucement. Les gens s'orientent vers le granulé-bois ou le gaz quand ils le peuvent."