Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Indre-et-Loire : l'usine Sandvik, ex-Safety, de Fondettes ferme, 161 emplois supprimés

-
Par , France Bleu Touraine

A Fondettes, le site de Sandvik, ex-Safety, fournisseur d'équipements industriels va fermer. Les 161 salariés ont appris la nouvelle ce mardi 23 octobre.

Le site de Fondettes fabrique des plaquettes pour l'automobile et l'aéronautique.
Le site de Fondettes fabrique des plaquettes pour l'automobile et l'aéronautique. © Radio France - Yohan Nicolas

Fondettes, France

Le site de Sandvik, qui fabrique des plaquettes pour l'automobile et l'aéronautique à Fondettes, va fermer. Les 130 salariés du site de production en ont été informés ce mardi 23 octobre. Une trentaine de personnes travaillant à l'unité de recherche et de développement vont également être licenciées. Ce site appartient au groupe suédois, Sandvik. 

Comment je vais l'expliquer à ma famille? J'ai des enfants qui font des études. Cela fait 23 ans que j'effectue la même tâche. Qu'est ce que je vais devenir? Didier Guichard, délégué CFE-CGC

"On s'y attendait un peu, on nous donnait de moins en moins de travail mais on ne s'y attendait pas aussi tôt, trois ans après la fermeture de l'autre site", explique Ludovic Dubarre, salarié de Sandvik. En 2015, le groupe Sandvik avait en effet annoncé la fermeture d'une unité de production, une unité de corps d'outils, à Fondettes. 45 postes ont alors été supprimés. A l'époque, le groupe expliquait qu'il voulait réduire ses coûts de fabrication et donc qu'il fallait réduire le nombre de sites de production.

Désormais, pour expliquer la fermeture complète du site, la direction parle de la nécessité de fabriquer des produits de plus en plus technologiques et l'usine de Fondettes n'a apparemment pas les équipements qu'il faut

Le maire de Fondettes souhaite rencontrer la direction

Des négociations sont donc ouvertes pour les trois prochains mois. "Ils vont essayer de reclasser les gens dans le groupe mais il faut partir assez loin, sur Orléans par exemple. Ils ont même proposé des postes en Suède !", souligne Ludovic Dubarre. 

C'est une annonce lamentable. Par rapport au chiffre d'affaires de l'entreprise, ce n'est pas du tout justifié - Franck Lanne délégué CGT

Le maire de Fondettes, Cédric de Oliveira, se dit "peiné d'apprendre cette nouvelle". Il a demandé à rencontrer la direction dès ce mardi 23 octobre. Le groupe Sandvik, c'est 46.000 salariés dans le monde, 12.000 en Europe dont 1.800 en France. Pour Didier Quintin, délégué CFE-CGC, "il va falloir désormais se battre pour obtenir le meilleur PSE possible, des formations...". La moyenne d'âge des salariés de l'entreprise est de 49 ans, mais certains salariés ont entre 55 et 58 ans, et ne savent faire qu'une seule tâche. De sources syndicales, la fermeture de l'entreprise pourrait être effective en avril 2019.

Choix de la station

France Bleu