Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Connaissez-vous le fromage de Tonnerre ?

jeudi 21 juillet 2016 à 7:10 Par Solène Cressant, France Bleu Auxerre

Tonnerre... sa fosse Dionne, ses édifices religieux et son fromage ! Depuis tout juste un an, le fromager Sylvain Crégut propose le Tonnerre, un produit qui porte le nom de la ville icaunaise et sur le marché, c'est plutôt un succès.

Sylvain vend le Tonnerre depuis un an, un vrai succès.
Sylvain vend le Tonnerre depuis un an, un vrai succès. © Radio France - Solène Cressant

Tonnerre, France

Sur le marché de Tonnerre, un mercredi matin, il y a déjà la queue devant "Les fromages de Sylvain". 
Le petit fromage de vache rond, estampillé d'une étiquette noire et blanche, trône au milieu de l'étal fourni de Sylvain, fromager dans la région depuis 17 ans.

L'idée de cette création lui trotte dans la tête depuis plusieurs années, raconte-t-il, "parce que dans la région, le fromage endémique, c'est l’époisses, un fromage lavé au marc de bourgogne, mais un fromage fort et très salé.  Je voulais faire un entre deux avec un fromage de vache de la région, celui-ci garde du caractère, tout en étant soyeux et crémeux".

La production de Tonnerres est passée d'une cinquante à 300 par semaine. - Radio France
La production de Tonnerres est passée d'une cinquante à 300 par semaine. © Radio France - Solène Cressant

Pour ce qui est du goût de ce fromage lavé au Ratafia, mieux vaut laisser les amateurs en parler, juste devant l'étal. "Il est excellent, lance Maire-Antoinette, une tonnerroise, c'est très crémeux, ce n'est pas comme l'époisses, mais on peut le ranger dans la même catégorie".

En un an, la production de Tonnerre a explosé, au plus grand étonnement de son créateur.

On était partis pour faire une cinquantaine de fromages par semaine, et là, on en est à plus de trois cents !

Un hommage, envers une région qui a accueilli ce gardois d'origine, c'est avant tout ce que signifie cette création 100% tonnerroise.

"C'est une manière de rendre à Tonnerre ce que Tonnerre m'a donné"