Économie – Social

Le futur centre Leclerc de Blainville-sur-Orne fait toujours débat

Par Jean-Pierre Blimo, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) mardi 8 septembre 2015 à 15:22

Les élus ont voulu mener une action tardive mais symbolique -
Les élus ont voulu mener une action tardive mais symbolique - © Radio France - Jean-Pierre Blimo

Après plusieurs recours qui ont empêché la zone commerciale d’ouvrir en 2012, le chantier du futur centre Leclerc de Blainville-Sur-Orne a bien commencé, mais continue de faire débat. Plusieurs élus du secteur se sont rendus sur place devant la zone, pour dire un stop définitif à d'autres projets.

Ils étaient trois ce mardi devant le chantier où s’activent actuellement des camions et où l’on voit déjà se dessiner les contours du futur centre commercial. Le maire de Ouistreham, Romain Bail, le conseiller départemental Michel Fricout et l'adjointe au maire d'Hérouville-Saint-Clair Claudie Rigot ont voulu dire un stop définitif à la construction de nouvelles zones commerciales dans l'agglomération caennaise.

C’est donc une action symbolique que ces élus ont voulu mettre en avant, mais une action importante pour l'avenir, explique Romain Bail. « Il n’est pas trop tard pour faire en sorte que cela ne se reproduise plus, il faut le faire comprendre aux autorités compétentes. Qu’est ce que nous voulons, faire en sorte que l’agglomération soit demain un immense centre commercial ou préserver du foncier ».

Intw audio du maire de Ouistreham Romain Bail

La construction de nouvelles zones commerciales peut induire une sévère concurrence qui peut tirer les prix vers le bas pour les consommateurs. Selon Michel Fricout, elle peut aussi mettre en danger les autres commerces et même les producteurs locaux. « Tant mieux pour certains consommateurs, mais trop c’est trop. Il faut aussi que les producteurs puissent vivre de leur production, cette guerre infernale des prix est aussi alimentée par leur démultiplication, il y a un moment où des prix bas oui, mais des prix trop bas, non ».

Intw audio du conseiller départemental Michel Fricout

Adjointe au maire d’Hérouville, Caudie Rigot, notamment chargée des affaires commerciales estime pour sa part que « l’on ne peut pas parler ici de commerce de proximité ».