Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le gel et la neige détruisent 80% des vignes dans le nord du Gard

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La neige est tombée dans la nuit de mercredi - jusqu’à 3 centimètres sur les massif cévenol. Des températures inattendues, et qui menacent fortement les vergers et les vignes du Gard.

80% des bourgeons sont morts sur cette parcelle de Moissac
80% des bourgeons sont morts sur cette parcelle de Moissac © Radio France - Freddy Paulet

_"Les prochaines vendanges seront très tristes."  _déplore Freddy Paulet. Sur sa parcelle de Moussac, le viticulteur constate les dégâts sur sa vigne. Pendant deux jours de suite, près des massifs cévenols, le mercure est tombé en deçà de -4 degrés - une température très inattendue pour cette saison. 

"Ma grand-mère a 96 ans... elle n'avait jamais vu le gel sur ce secteur ! C'est exceptionnel... et désastreux." Freddy coupe un bourgeon avec une lame de rasoir : l'intérieur est noir. En pleine période de montée de sève, le bouton a complètement gelé. Seuls 10 à 20% des bourgeons restants pourront produire du raisin.

Aucun raisin ne sortira de ce bourgeon gelé
Aucun raisin ne sortira de ce bourgeon gelé © Radio France - Freddy Paulet

Après ce désastre météorologique, les viticulteurs demandent de l'aide

Les prévisions sont alarmantes : 80 à 90% de pertes dans les vignes. "Au niveau financier, c'est une catastrophe" explique Denis Mayol, président de la Cave coopérative des vignerons du Malgoirès. "Nous allons perdre la totalité de nos revenus... dans ces cas-là, généralement, on nous propose des prêts. Mais nous croulons déjà sous les dettes."

Avec cette situation exceptionnelle, Denis Mayol demande des réponses exceptionnelles. _"J_e vais employer un mot fort : il nous faut un moratoire sur certaines dettes. Un geste de la MSA. Sans cela... je ne sais pas ce qu'on va faire."

La prochaine vague de gel est prévue mardi dans le nord du Gard.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu