Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le gobelet qui se transforme en fleurs, une idée de mini-entrepreneurs de Charleville-Mézières

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Pour un concours de mini-entreprises, douze jeunes encadrés par la Mission locale de Charleville-Mézières ont mis au point la "Graine cup", un gobelet biodégradable qui libère des graines de fleurs quand il se décompose.

La Graine Cup, le gobelet qui se transforme en fleurs
La Graine Cup, le gobelet qui se transforme en fleurs © Radio France - Alexandre Blanc

Charleville-Mézières, France

Douze jeunes demandeurs d'emploi de 16 à 26 ans accompagnés par la Mission locale de Charleville-Mézières ont créé leur mini-entreprise "Arden Bee O", en vue de participer au concours "Entreprendre pour apprendre". Ils ont conçu un gobelet biodégradable qui renferme des graines et se transforme en fleurs lorsqu'on le jette, la "Graine cup"

Ce gobelet est en papier kraft et se décompose en six mois (il faut plusieurs centaines d'années pour les gobelets en plastique). Sous le gobelet, un opercule cache les graines de trèfles et de coquelicots, des variétés choisies parce qu'elle attirent les abeilles et autres insectes pollinisateurs

Soit vous percez l'opercule, vous récupérez les graines et vous les plantez dans le gobelet. Soit vous jetez votre gobelet parterre, il se dégradera et les graines seront libérées", détaille Lisa, l'une des mini-entrepreneuses. 

Pour les festivals, "on peut imaginer que les organisateurs nous créent un petit espace pour jeter les gobelets et ça deviendrait un parterre de fleurs après", imagine Olivier, le PDG d'Arden Bee O

Une organisation comme une vraie entreprise

Les jeunes mini-entrepreneurs sont organisés comme une véritable entreprise avec des services production, administratif, commercial, comptable... et même un PDG. Chacun a postulé en déposant un CV, une lettre de motivation et en passant un entretien d'embauche auprès de la référente de la Mission locale Christelle Collignon. 

Le travail de groupe permet de lever des freins comme la confiance en soi, la confiance en soi, la timidité, leur permet d'apprendre l'autonomie, la prise de décision. On fait valoir leurs qualités dont eux-mêmes ne se rendent pas compte" - Christelle Collignon, conseillère technique de la Mission locale de Charleville-Mézières

Pour l'instant, l'entreprise est fictive. Elle sera présentée le 7 mai prochain à la finale régionale du concours de mini-entrepreneurs à Sciences-Po Reims. En jeu une place pour la finale nationale qui se tiendra à Lille les 3 et 4 juillet. En fonction du succès rencontré, Arden Bee O pourrait se pérenniser et se transformer en véritable société. 

Les "Graines cup" seront vendues 5 euros le lot de 10. En attendant leur commercialisation, il est possible de soutenir Arden Bee O en achetant des bons de souscription à 4 euros auprès de la mission locale de Charleville-Mézières.