Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Le gouvernement dit non à la présidente de la région Occitanie pour des péages gratuits cet été

Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat aux Transports estime que la demande de la présidente du conseil régional d'Occitanie, de rendre les péages gratuits cet été est irréaliste. Carole Delga persiste en s'adressant directement aux sociétés d'autoroute.

Le gouvernement rappelle que les péages ont été privatisés en 2 000 (illustration )
Le gouvernement rappelle que les péages ont été privatisés en 2 000 (illustration ) © Maxppp - Vincent Isore

"Il n'est ni réaliste, ni souhaitable d'exiger cet été la gratuité des péages auprès des sociétés d'autoroutes",  estime ce mardi Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État aux Transports. La semaine dernière, la présidente de la région Occitanie, Carole Delga, avait envoyé une lettre au gouvernement en ce sens. Elle demandait aux concessionnaires de rendre gratuit l'accès aux autoroutes pendant tout l'été, dans l'idée d'aider aux départs en vacances et à la relance du secteur touristique.

"Cette position, on le comprend bien, est un peu politique. Sur le plan pratique et contractuel, elle est assez inopérante. Mme Delga sait très bien que tout ça est noué et géré par des contrats qui, d'ailleurs, n'ont pas été négociés par nous, mais qui continuent à s'appliquer", rappelle Jean-Bapiste Djebbari, faisant allusion à la privatisation des autoroutes françaises dans les années 2000.  

"Si elle le souhaite, elle peut rembourser les concessionnaires."

"Si Mme Delga veut rembourser le niveau de péages aux sociétés concessionnaires en Occitanie, je l'invite à entrer en contact avec les concessionnaires en question", a-t-il ironisé.  Le secrétaire d'État rappelle que les concessionnaires avaient rendu les péages gratuits pendant la crise sanitaire pour les personnels soignants, il juge qu'il n'est pas souhaitable de priver ces sociétés d'une source de revenus dans le contexte actuel.  "On a besoin encore des concessionnaires pour faire des investissements assez majeurs", évoquant notamment l'installation de bornes pour véhicules électriques.  

Jean-Baptiste Djebbari sur BFM

Ces sociétés font des milliards d'euros de dividende, elles doivent participer à l'effort national

De son côté, Carole Delga n'est pas surprise par la réponse du gouvernement mais elle la regrette "C'est dommage de manquer de volontarisme politique pour aider le pouvoir d'achat des français et pour aider la filière touristique gravement touchée". Mais elle ne lâche par l'affaire : "J'ai écrit directement à toutes les sociétés autoroutière de France, ces sociétés font plusieurs milliards d'euros de dividende, dans des circonstances exceptionnelles _il faut un effort de solidarité nationale_. "

Car Carole Delga est convaincue que cette mesure relancerait le tourisme : "Si les Français n'ont pas de frais de péage, ils dépenseront dans les restaurants, dans les musées, et cela va relancer le secteur touristique"

Carole Delga, présidente de la région Occitanie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu