Économie – Social

Le Gouvernement en fait-il assez pour les pauvres ?

Par Marion Bastit, France Bleu Bourgogne mardi 3 mars 2015 à 18:44

Secours populaire "La pauvreté s'enracine"
Secours populaire "La pauvreté s'enracine" © Maxppp

Le nouveau plan anti-pauvreté met l’accent sur les travailleurs précaires. Manuel Valls annonce la création d’une "prime d’activité" pour remplacer les dispositifs déjà existants mais jugés inefficaces.

Cette nouvelle prime pourrait être versée à 4 à 5 millions de bénéficiaires potentiels "dont 700.000 à un million de jeunes" selon le premier ministre.

Il s’agit de ces actifs qui n’arrivent pas à survivre alors qu'ils travaillent. Ce sont souvent de personnes qui passent d'un CDD à l'autre avec des périodes de chômage.Le Premier ministre a donc présenté cette "feuille de route 2015-2017" du plan quinquennal de lutte contre la pauvreté mis en oeuvre en 2013, devant le Conseil national des politiques de lutte contre l'exclusion (CNLE) et une dizaine de ministres, réunis au ministère des Affaires sociales.

►►► La question du jour : Le gouvernement en fait-il assez pour les pauvres? Vos réactions sur la page Facebook France Bleu Bourgogne, sur et ce mercredi matin, dès 8h15 au 03 80 42 15 15.

On ne peut pas tout demander à l'Etat

Claude Chauby, Secours catholique de Côte d'Or - Radio France
Claude Chauby, Secours catholique de Côte d'Or © Radio France - Sophie Delpont
 

Claude Chauby, président du Secours catholique de Bourgogne

Qui peut y avoir droit?

  • Tous les actifs qui gagnent moins de 1400 euros, c'est à dire 1,2 smic par mois.

  • Elle est versée dès 18 ans.

Comment est-elle calculée ?

  • Pour un célibataire qui travaille à temps plein au smic la prime pourra atteindre environ 130 euros mensuels (soit 1.560 euros annuels),   alors qu'avec le système actuel il ne toucherait selon l'entourage de Manuel Valls qu'"à peu près la moitié".

  • Les revenus du ménage seront pris en compte pour le calcul, ainsi que le salaire du demandeur. Selon le projet gouvernemental, la prime d'activité deviendra plus avantageuse que le système actuel à partir de 0,5 smic de salaire. En dessous, elle sera équivalente.

  • Seulement un tiers de ceux qui ont droit au RSA activité en font la demande, en raison de sa complexité. La pauvreté a augmenté au niveau national, on en parlait sur France Bleu Bourgogne.

Une hausse du travail précaire

En janvier, le nombre des personnes sans aucune activité a baissé de 0,5% sur un mois, au niveau national. En Bourgogne, c’est resté stable. Mais dans le même temps, le nombre de chômeurs ayant exercé une activité réduite, les travailleurs précaires des catégorie B et C, a progressé de 35 200 personnes. C'est une hausse de 2,3% au niveau de la France Métropolitaine. Le premier ministre met l’accent sur ces personnes. Cette aide serait mise en place au 1er janvier 2016, en remplacement de la Prime pour l’emploi (la PPE) et le RSA activité.

Une enveloppe de quatre milliards d’euros pour la "prime d’activité"

Une fois fixée, son montant restera le même pendant trois mois pour les bénéficiaires. Les ressources de l'ensemble du ménage pourraient être prises en compte pour déterminer l'éligibilité. La prime pourrait s'élever à environ 250 euros, tandis que le collectif Alerte demande qu'elle atteigne 250 euros. Voici l’évaluation de la seconde année de mise en œuvre du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale

Partager sur :