Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Contrôle des chômeurs : vers un durcissement des sanctions?

-
Par , France Bleu

Selon le Canard enchaîné en kiosque ce mercredi, le gouvernement envisage de durcir certaines sanctions dans le cadre de la future réforme de l'assurance chômage. L'hebdomadaire satirique s'appuie sur une note confidentielle du ministère du Travail.

Le gouvernement prévoit de durcir le contrôle des demandeurs d'emploi, selon "Le Canard enchaîné".
Le gouvernement prévoit de durcir le contrôle des demandeurs d'emploi, selon "Le Canard enchaîné". © Maxppp - SEBASTIEN LAPEYRERE

Le gouvernement prévoit de durcir le contrôle et les sanctions à l'encontre des demandeurs d'emploi assure le Canard enchaîné daté du 27 décembre. 

Une coupe dans les allocations

L'hebdomadaire satirique s'appuie sur une note confidentielle du ministère du Travail. D'après ce document, une recherche insuffisante, un refus de formation ou un refus de deux offres d'emploi jugées raisonnables, entraînerait une réduction des allocations de 50% pendant deux mois. En cas de récidive, elles seraient supprimées pour une durée de deux mois.

Actuellement, en cas de recherche d'emploi insuffisante ou de refus de formation, un chômeur peut voir son allocation réduite de 20% pendant deux à six mois. En cas de manquement répété, l'allocation baisse de moitié pendant deux à six mois, voire est supprimée définitivement. En cas de refus à deux reprises d'une offre raisonnable d'emploi, l'allocation est suspendue pendant deux mois. Si le refus se répète, elle peut être supprimée pendant deux à six mois, voire définitivement.

Remplir un "rapport d'activité mensuel"

Autre nouveauté : l'obligation faite aux demandeurs d'emploi de remplir un "rapport d'activité mensuel", listant l'ensemble des démarches effectuées pour trouver un travail. Une mesure qui rappelle la proposition de Pierre Gattaz, le patron du Medef. En octobre dernier, il avait suggéré un contrôle "journalier", "hebdomadaire" ou "mensuel" des demandeurs d'emploi, suscitant un tollé.

Etre au chômage donne des "droits et devoirs", a commenté le député La République en marche Sylvain Maillard ce mercredi sur RTL. 

La négociation sur la réforme de l'assurance chômage doit débuter le 11 janvier et s'achever mi-février.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess