Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le gouvernement va rétablir le jour de carence pour les fonctionnaires

-
Par , France Bleu

Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a annoncé ce jeudi que le jour de carence des fonctionnaires, supprimé par François Hollande, va être remis en place. Objectif : lutter contre le "micro-absentéisme".

Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé cette mesure jeudi
Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé cette mesure jeudi © AFP - Martin Bureau

Dès 2018, le jour de carence sera rétabli dans la fonction publique, a annoncé ce jeudi soir le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin. Ce dispositif consiste à supprimer la paie le premier jour d'une absence pour maladie. En d'autres termes, l'agent n'est indemnisé qu'à partir du deuxième jour de maladie.

"Même si le jour de carence ne doit pas être le seul instrument pour lutter contre l'absentéisme des agents, qui est aussi la conséquence de souffrances d'une partie d'entre eux (...), il permet de lutter contre le micro-absentéisme qui désorganise les services, alourdit la charge de travail des collègues en poste et coûte environ 170 millions d'euros par an", a déclaré le ministre.

Mis en place en 2012, supprimé en 2014

Le rétablissement du jour de carence dans la fonction publique, qui sera présenté dans le projet de loi de finances pour 2018, était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Le système avait été mis en place en 2012 sous la présidence de Nicolas Sarkozy, puis supprimé en janvier 2014 par Marylise Lebranchu, alors ministre de la Fonction publique, sous l'impulsion de François Hollande : elle avait jugé cette mesure "injuste, inutile et inefficace".

Pour Gérald Darmanin, cette mesure est destinée à "rétablir de l'équité entre le public et le privé" : dans le privé, il y a trois jours de carence avant l'indemnisation pour la sécurité sociale – mais ceux-ci sont souvent compensés par l'employeur. Le ministre a précisé qu'un "accompagnement" serait accordé "aux fonctionnaires les plus touchés, parce qu'ils sont les moins bien payés dans l'accès aux soins par exemple".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess